Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

Un satellite dual pour le Luxembourg

GovSat 1 panneaux repliés, quelques semaines avant sa mise sous coiffe. © Orbital ATK

Un Falcon 9 de SpaceX a lancé le 31 janvier le satellite luxembourgeois GovSat1, dédié aux télécommunications civiles et militaires.

Pour son deuxième vol de l'année, le Falcon 9 de SpaceX s'était vu confier le premier satellite de la co-entreprise LuxGovSat, créée il y a trois ans par l'opérateur de télécommunications luxembourgeois SES et le gouvernement du Grand-Duché.

Satellite multi-missions construit par Orbital ATK, GovSat 1 (également appelé SES 16), est équipé de 68 transpondeurs en bandes X et Ka militaire. Il doit assurera des communications ultra-sécurisées pour des clients gouvernementaux et institutionnels en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, et couvrira de larges zones maritimes en Méditerranée, en mer Baltique, sur l’Atlantique et sur l’océan Indien. Il permettra notamment des communications sur des théâtres d'opérations, des échanges entre des sites institutionnels et de défense, des applications de type renseignement, surveillance et reconnaissance, et des communications mobiles.

 

Déclarations.

« Le Luxembourg a toujours été un pionnier dans l’industrie spatiale, et a une longue tradition de partenariats innovants avec des sociétés privées du secteur aérospatial, a déclaré Xavier Bettel, Premier ministre et ministre des Communications et des Médias du Luxembourg. Le lancement de GovSat-1 est le début d’une nouvelle expérience aérospatiale pour le Luxembourg, après la création de SES en 1985 et le lancement du premier satellite SES il y a près de 30 ans. GovSat et le lancement de GovSat-1 représentent une nouvelle étape pour renforcer la position du Luxembourg en tant qu’acteur clé dans le secteur de l’aérospatial, et contribue à la diversification de notre économie. »

« Le Luxembourg a tenu sa promesse d'augmenter ses dépenses pour la défense en tant qu'allié de l'Otan et conformément à ses engagements pour la défense, a ajouté Etienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie et ministre de la Défense du Luxembourg. Nous concrétisons cela par le biais d'un partenariat innovant avec SES, le premier opérateur satellitaire mondial, basé au Luxembourg. Nous fournissons donc une solution efficace et fiable pour les communications satellitaires, qui répond aux demandes de plus en plus sophistiquées de nos alliés de l'Otan. Nous nous appuyons sur les compétences de l'industrie spatiale du Luxembourg, qui jouit d'un rayonnement exceptionnel à l'échelle mondiale et qui voit ses activités renforcées par l'initiative luxembourgeoise SpaceResources.lu. »

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.