Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Industrie

Un rapport étudie les liens industriels entre l'Europe et les Etats-Unis

La France et l'Italie se sont associées pour le développement du missile Aster Block 1 NT. © MBDA

ARES, le groupe de recherche européen sur l'industrie de l'armement, a publié un rapport afin d'étudier les liens entre les industries de défense européenne et américaine.

Ce rapport se penche sur le cas de la France, de l'Allemagne, du Royaume-Uni, de l'Italie et de la Suède. Il entend définir les liens qui unissent les Etats-Unis et ces cinq pays dans le domaine de la Défense. A l'issue de ce travail, ARES propose des pistes afin d'encourager la coopération européenne en matière de Défense, dont MBDA serait à l'heure actuelle le meilleur exemple. Au-delà d'une coopération bilatérale, le groupe de recherche suggère de développer des liens directement entre les Etats-Unis et l'Union Européenne.

Les cinq pays étudiés ont été choisis en raison de leur positionnement sur le marché industriel de l'armement. Ainsi, ARES les définit comme étant « les cinq principaux pays producteurs d'armements en Europe ». Ils présentent également un attachement différents aux Etats-Unis, allant d'une relative autonomie et à une forte dépendance. Ainsi, la France représente un « modèle d'autonomie stratégique vis-à-vis des Américains », rapporte ARES. De son côté, le Royaume-Uni a pu développer un partenariat stratégique avec les Etats-Unis, un allié de longue date. Les allemands et les italiens ont, quant à eux, mis au point un « modèle de coopération industriel » avec Washington. Enfin, la Suède serait dans un cas de forte dépendance malgré sa non appartenance à l'OTAN.

Ces recherches s'inscrivent également dans le cadre des travaux menés par la Commission Européenne pour renforcer la coopération des Etats Membres dans le domaine de la Défense. « Les initiatives de la Commission Européenne dans le domaine de l'armement devraient mener à une intégration approfondie des bases industrielles et technologiques de Défense européennes », rapporte ARES.

Toutefois, selon le rapport du groupe de recherche, les relations entretenues par les pays européens avec les Etats-Unis peuvent apparaître comme un frein à une intégration communautaire. De même, l'absence de réciprocité et l'existence d'une régulation hétérogène sur les marchés européens et américains ne permettent pas de faire avancer la construction européenne. Pour cela, ARES émet plusieurs recommandations allant dans le sens d'une coopération renforcée. Parmi elles, le groupe de recherche propose de « systématiquement considérer l'acquisition d'équipements militaires fabriqués par un des pays membres ».

Pour en savoir plus, retrouvez ici le rapport Defence industrial links between EU and US.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.