Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Forces armées

Un nouveau radar de défense aérienne à Nice

Le nouveau radar GM 406 de Nice © Armée de l'Air

Le 19 octobre 2017 a été inauguré un nouveau radar GM 406 sur l'élément air rattaché (EAR) 943 de Nice.

Le GM 406 (Ground master 406) est un radar longue portée entièrement numérique développé par Thales Raytheon Systems. Selon le ministère des armées, sa portée est de 450 km. 

Le GM 406 de Nice est le second système de ce type opéré par l'armée de l'Air. L'autre GM 406 se trouvé en Guyanne où il est employé pour la protection du centre spatial de Kourou. En 2019, un troisième radar identique sera livré sur la base de Lyon Mont Verdun où se situe de commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA) de l'armée de l'Air. En plus de ces trois GM 406, douze stations radar GM 403 seront reparties en métropole entre 2019 et 2022. Comme l'annonce le ministère des armées, le radar GM 403 T sera livré en 2018, dans sa version projetable dédiée à la protection des espaces aériens dans le cadre des opérations extérieures.

La modernisation des moyens de détection de l'armée de l'Air sur le territoire national est réalisée dans le cadre du programme SCCOA (Système de commandement et de conduite des opérations aériennes). Ce programme prévoit la mise en service de systèmes de nouvelle génération et la modernisation des radars existants (Systèmes 2215 et 22XX). L'objectif de l'armée de l'Air est de d'homogénéiser la qualité de détection des aéronefs à une altitude de 2 000 pieds et d'augmenter la disponibilité globale de la couverture radar. 

Les radars terrestres de l'armée de l'Air sont employés pour la surveillance de l'espace aérien français. Ils peuvent être complétés par l'emploi des avions de conduite et de commandement E3F Awacs qui sont en permanence en alerte. Pour intervenir huit chasseurs et cinq hélicoptères sont aussi, en permanence maintenus en alerte. Ils peuvent en quelques minutes décoller pour intercepter tout aéronef suspect. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.