Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

Test indien d’abandon du pas de tir

Un essai inattendu de la part des Indiens © ISRO

Chaque fin de semaine, une photo qui a fait l’actualité. Le 5 juillet, l’Inde a testé avec succès un système d’évacuation d’urgence du pas de tir pour une cabine d’équipage.

Malgré l’absence d’un programme national officiel de vols habités, l’Isro, l’agence spatiale indienne (par ailleurs absente des lancements orbitaux depuis le 11 avril), a procédé le 5 juillet à 1h30 UTC à l’essai d’un système d’évacuation d’urgence du pas de tir pour une cabine d’équipage, baptisé CES (Crew Escape System).

Cet essai (Pad Abort Test) intervient trois ans et demi après le vol suborbital de la capsule inhabitée LVM3-X/Care (Crew Module Atmospheric Re-entry Experiment) de 3,7 t, le 18 décembre 2014.

L’essai avait duré 19 minutes et la capsule avait atteint 126 km d’altitude.

 

Technologie critique.

C’est cette fois une maquette de capsule de 12,5 t (toujours inhabitée), équipée de près de 300 capteurs (notamment destinés à mesurer les accélérations à l’intérieur de la capsule), qui été mise à feu, à l’aide de 7 moteurs à propergol solide.

Le vol, réalisé après 5 heures de compte à rebours, a duré 259 secondes. La capsule s’est élevée à près de 2,7 km d’altitude, puis est retombée en mer sous ses deux parachutes, à environ 2,9 km du centre Shar de l’île de Sriharikota. Elle a ensuite été récupérée par bateau.

Selon le communiqué de l’Isro, cet essai constitue le premier d’une série visant à qualifier le système CES, dont la maîtrise technologie est tout simplement critique pour les vols habités.

Voir la vidéo du lancement sur www.isro.gov.in/flight-test-of-crew-escape-system-technology-demonstrator-lift-of-video

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.