Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

SpaceX s'attaque à la récupération de ses coiffes

Une fois encore, une opération en marge du lancement lui-même a fait le buzz... © SpaceX

Chaque fin de semaine, une photo qui a fait l'actualité. Le 22 février, à l'occasion du lancement du satellite espagnol Paz, SpaceX a tenté de récupérer une demi-coiffe de son lanceur Falcon 9.

Pour son quatrième lancement de l’année (le troisième avec le Falcon 9 « Full Thrust »), SpaceX devait déployer le 22 février depuis la Californie le satellite d’observation radar de la Terre espagnol Paz (construit par Airbus Defence and Space et initialement prévu pour être lancé par le Dnepr russe en 2015), ainsi que deux prototypes de la constellation Starlink dédiée à la couverture globale d’Internet (baptisés Tintin A et B).

Pour ce lancement vers l’orbite basse héliosynchrone, le premier étage B1038 (le dernier équipé du Block 3 à être utilisé) effectuait son second vol, 6 mois après la mission Formosat 5. Mais il n’était pas prévu qu’il soit récupéré, SpaceX passant entièrement au Block 4 à compter du prochain vol (prévu le 25 février), en préparant l’entrée en service du Block 5, à compter de début avril.

 

A quelques centaines de mètres près.

En revanche, la mission devait être marquée par la récupération de l’une des deux demi-coiffes du lanceur (équipée de petits propulseurs pour son guidage, d’un parachute pour son freinage et d’un système GPS pour sa localisation), à l’aide d’un bateau off-shore baptisé Mister Steven (équipé, lui, d’un immense filet).

Le Falcon 9 a parfaitement réussi la satellisation de ses charges utiles, tandis que l’opération de récupération a été manquée de très peu : la coiffe est retombée non loin du bateau (à « quelques centaines de mètres », selon un tweet d’Elon Musk, le patron de SpaceX). Mais, comme l’étage du vol du 31 janvier, elle n’a pas coulé et semblait en bon état.

La photo publiée le lendemain sur Instagram par Elon Musk a reçu 300 000 « j’aime » en 3 heures…

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.