Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Espace Actualité Satellites Actualité Transport spatial

SpaceX a effectué sa première mission militaire

Séparation des deux étages du lanceur. © SpaceX/YouTube

Lundi dernier, Space X a procédé au lancement du satellite de reconnaissance NROL-76, signant la fin du monopole d'ULA.

Du mystérieux satellite de reconnaissance NROL-76 (USA 276) embarqué à bord du 33e Falcon 9 de SpaceX, et visiblement fabriqué par Ball Aerospace, on ne connait ni la mission précise, ni la masse, ni l'orbite. Le contrat, révélé en mai 2016, pourrait remonter à 2013, voire même mi-2012. Il s'agit en tout cas du premier lancement classifié pour le compte du Département de la Défense américain remporté par SpaceX, qui devient le deuxième opérateur de lancements privé américain ayant accès au marché des satellites militaires américains, après United Launch Alliance.

Le lancement est intervenu le 1er mai à 11h15 UTC, depuis le pas de tir LC 39A du Centre spatial Kennedy, en Floride. La veille, une première tentative de décollage avait été annulée 52 secondes avant la fin du compte à rebours, suite à la défaillance d'un capteur mesurant l'oxygène en sortie de réservoir du premier étage du Falcon 9 (dénommé... Toto -pour Temperature Ox Tank Outlet). L'essai statique réalisé le 25 avril s'était déroulé sans problème.

 

Vents violents en altitude.

Effectuant son vol le plus court depuis sa mise en service en juin 2010, le premier étage du lanceur s'est séparé du second après 139 secondes de fonctionnement, à environ 65 km d'altitude. Après le largage de la coiffe, 20 secondes plus tard (à 110 km d'altitude), aucune autre information ne fut révélée sur le vol, à part la confirmation finale de la réussite de la mission par un tweet d'Elon Musk, 21 minutes après le décollage. Au passage, le PDG de SpaceX précisait que la force du vent à haute altitude avait atteint 98,6 % de la charge maximale que pouvait atteindre le lanceur en théorie... D'après l'analyse du Notam déposé par SpaceX, l'orbite visée (visiblement basse) serait inclinée d'environ 50°. Les observateurs imaginent qu'il s'agit d'un nouveau type de charge utile ou d'une charge utile expérimentale exceptionnelle, peut-être similaire au radar expérimental NROL-21, lancé en décembre 2006.

 

Prochain lancement le 15 mai.

Il s'agissait de la 5e mission de l’année pour SpaceX, qui peine encore à atteindre l'objectif de deux lancements par mois. Le lancement a en tout cas permis une dixième récupération du premier étage (sur 15 tentatives depuis janvier 2015), la quatrième sur la terre ferme, sur la zone « LZ-1 », au terme de 9 minutes et 5 secondes de vol.

Le prochain vol de SpaceX (sans tentative de récupération) est attendu pour le 15 mai, toujours depuis le Centre spatial Kennedy, avec le satellite de télécommunication Inmarsat 5 F-4.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.