Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Soyouz rate le lancement d'un Meteor

C'était la seconde utilisation du cosmodrome "oriental" © Roscosmos

Ce 28 novembre, un lanceur Soyouz devait placer sur orbite un satellite de météorologie russe depuis le cosmodrome de Vostochny. Une mauvaise orientation de l'étage supérieur aurait entraîné la perte de la mission.

A l'heure où nous publions cet article, l'entreprise d'Etat russe Roscosmos reconnaît seulement avoir perdu le contact avec le satellite de météorologie Meteor M 2-1 (2,7 t), lancé huit heures plus tôt par un Soyouz 2.1b Fregat M vers une orbite héliosynchrone, à environ 800 km d'altitude, en compagnie de 18 charges utiles auxiliaires.

Son dernier communiqué de presse indique : « Selon le programme de vol, les trois premiers étages du Soyouz 2.1b ont placé la charge utile sur la bonne orbite intermédiaire. Cependant, lors de la première session de communication planifiée avec le satellite, il n'a pas été possible d'établir une connexion en raison de son absence sur l'orbite visée. A l'heure actuelle, les données sont en cours d'analyse. »

 

Précédents.

Le lancement est intervenu depuis le cosmodrome « oriental » de Vostochny (inauguré en avril 2016) le 28 novembre à 5h41 UTC . C'est visiblement l'étage supérieur Fregat M (suite à une erreur humaine ?) qui aurait poussé dans une mauvaise direction, 9 minutes et 23 secondes plus tard, provoquant son plongeon dans l'atmosphère et sa destruction au-dessus de l'Océan Atlantique. La mise à poste du satellite Meteor M 2-1 était prévue environ 1 heure après le décollage.

Le Soyouz 2.1b Fregat M effectuait pour l'occasion sa quinzième mission depuis sa mise en service en février 2011. En décembre 2011, c'est le moteur RD 0124 de son troisième étage qui avait entraîné l'échec du lancement du satellite militaire Meridian 5.

La Russie n'avait pas connu d'échec au lancement depuis l'explosion en vol du Progress MS 04, lancé par un Soyouz U, le 1er décembre 2016.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.