Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

Soyouz MS 10 rate son lancement

Alexeï Ovchinine (à gauche) et Nick Hague accueillis par leurs familles à Baïkonour, plusieurs longues heures après leur lancement avorté. © Bill Ingalls / NASA

En route pour la Station spatiale internationale le 11 octobre au matin, le vaisseau russe Soyouz MS 10 et ses deux passagers ont dû être éjectés de leur lanceur, environ deux minutes après le décollage.

Tout avait bien débuté ce 11 octobre, date du 50e anniversaire du démarrage de la première mission habitée du programme lunaire américain, Apollo 7. Comme prévu, le lanceur embarquant le Soyouz MS 10 et ses deux passagers (le Russe Alexeï Ovchinine et l’Américain Nick Hague), avait décollé à 8h40 UTC de Baïkonour, au Kazakhstan. L’équipage devait rallier la Station spatiale internationale six heures plus tard, après un vol en mode express (quatre orbites).

Mais, au moment de la séparation des quatre étages latéraux, le lanceur a visiblement été victime d’une défaillance. Le retour sur Terre d’urgence de la cabine d’équipage (alors dépourvue de sa tour de sauvetage, mais toujours abritée sous sa coiffe) a alors été déclenché, entraînant une accélération de 6 ou 7 g.

 

« The boys have landed ».

« Les garçons se sont posés », a annoncé le centre de contrôle à Moscou à l’équipage de l’ISS (actuellement composé de l’Allemand Alexander Gerst, du Russe Sergueï Prokopiev et de l’Américaine Serena Aunon-Chancellor), après que le Soyouz se soit posé sans dommage à proximité de la ville de Jezkazgan, à quelques 400 km au nord de Baïkonour.

Arrivées environ 90 minutes plus tard, les équipes de récupération ont rapidement évacué les deux astronautes vers la ville. Ils ont alors été pris en charge par des médecins de l’IMBP, qui n’ont diagnostiqué aucune blessure, ni jugé nécessaire une quelconque hospitalisation.

L’équipage a ensuite été transporté vers le cosmodrome de Baïkonour, où l’attendaient les familles, avant de rejoindre la Cité des étoiles, près de Moscou.

 

Commission d’enquête.

C’est le premier échec en vol du Soyouz FG, qui effectuait son 65e lancement depuis mai 2001.

Ce sérieux incident intervient quelques semaines après l’affaire du trou de perceuse découvert dans le Soyouz MS 09 après qu’une fuite d’air ait été détectée à bord de l’ISS dans la nuit du 29 au 30 août dernier.

Une commission d’Etat a immédiatement été constituée pour enquêter sur les causes de l’incident en analysant les télémesures.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.