Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Sciences

Sodern à la conquête d'Europe

Vue d'artiste de la mission Europa Clipper. © NASA

L'aventure américaine se poursuit pour l'équipementier val-de-marnais, leader mondial dans le domaine des systèmes neutroniques d'analyse, de détection des matériaux et de viseurs d'étoiles.

Les viseurs d’étoiles de Sodern, ces instruments permettant aux satellites ou aux sondes de s'orienter précisément dans l'espace, ont décidément la côte : après le contrat de sous-traitance décroché en 2016 pour la constellation OneWeb (1 800 pièces, à produire dans des délais et pour des coûts drastiquement réduits), la filiale d’ArianeGroup, implantée à Limeil-Brevannes, vient d’être sélectionnée par le Jet Propulsion Laboratory, le laboratoire de la Nasa spécialisé dans l’exploration planétaire, pour fournir deux viseurs d’étoiles pour la sonde américaine Europa Clipper. Celle-ci doit être lancée vers Europe, la deuxième plus grosse lune de Jupiter, au plus tôt en 2022.

Pour résister aux fortes radiations de l’environnement de Jupiter, les viseurs d’étoiles installés sur la sonde Europa Clipper vont nécessiter des développements particuliers en termes de blindage, de traitement logiciel et de durcissement de l’électronique.

Ils devront également répondre aux contraintes de protection planétaire, et empêcher la contamination du satellite par des organismes d’origine terrestre. Leur conception nécessitera deux ans de travail.

 

Sous les projecteurs.

Ce nouveau succès pour la PME francilienne (présentée dans Air & Cosmos n°2595S, spécial Ile-de-France), qui s’octroie aujourd’hui 75% du marché mondial des viseurs d’étoiles, vient s’ajouter à une jolie liste : Sodern a notamment fourni le tube à Césium du prototype d'horloge atomique Aces/Pharao du Cnes, destiné à être embarqué à bord de la Station spatiale internationale début 2020 ; elle a été sélectionnée par l’Agence spatiale européenne pour fournir la caméra de navigation de la mission Juice (JUpiter ICy moons Explorer) à destination des lunes glacées de Jupiter en 2022 ; elle a enfin été mise sous les feux des projecteurs le 5 mai dernier, à l’occasion du lancement de la mission martienne InSight, dont elle a réalisé le sismomètre Seis, qui constitue le cœur de la mission.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.