Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

[SATELLITE 2017] Satcoms GEO : un marché toujours contracté

Tous les constructeurs mondiaux de satellites sont réunis cette semaine à Washington. © P.-F. Mouriaux/Air & Cosmos

Réunis au congrès Satellite 2017 à Washington, les constructeurs de satellites géostationnaires mondiaux s'attendent à une nouvelle année calme en terme de commandes de nouveaux satellites de télécommunications.

Difficultés de nombreux opérateurs, options diversifiées, émergence des constellations, délais de décision plus longs, concurrence féroce entre les six grands constructeurs, etc. Les raisons ne manquent pas pour expliquer le recul des commandes sur le marché « accessible » des satellites de télécommunications géostationnaires depuis 2015. Ce sont ainsi 15 satellites qui ont été commandés en 2016, après une mise en concurrence. Deux tiers des compétitions ont été remportées par les constructeurs américains, le troisième par les Européens.

Outre-Atlantique figurent ex aequo en première position Boeing et Loral, avec quatre commandes chacun. Leurs compatriotes Lockheed Martin et Orbital ATK décrochent chacun un contrat, Airbus Defence and Space étant associé au dernier pour la livraison de la charge utile d'Eutelsat 5 West B.
 

L'Europe toujours outsider.
En Europe, Airbus Defence and Space s'est emparé de quatre commandes, pas encore officialisées. Elles devraient concerner un satellite civil et trois militaires, tous à l'export. L'un des satellites militaires, pour le compte de l'Egypte, sera réalisé en coopération avec Thales Alenia Space. Ce dernier a également une commande de la part de l'opérateur luxembourgeois SES, et fournira les charges utiles des satellites Express 80 et 103 de l'opérateur russe RSCC (Russian Satellite Communication Company), attribués au constructeur russe ISS Reshetnev sans appel d'offres.
Deux autres satellites ont également été attribués en Chine en 2016, sans ouverture à la concurrence.

Pour l'année 2017, les prévisions du marché oscillent entre 13 et 17 nouveaux satellites à acquérir, soit sensiblement le même volume que depuis deux ans.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.