Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

[SATELLITE 2017] Fusion entre Intelsat et OneWeb

Planche présentée à l'annonce de la fusion, le 28 février dernier. © Intelsat & OneWeb

C'est probablement la nouvelle la plus commentée en ce début de congrès Satellite 2017, à Washington : les opérateurs de télécommunications Intelsat et OneWeb ont annoncé leur intention de fusionner.

Le mariage concerne le leader mondial des télécommunications par satellite, Intelsat, et le probable futur géant de l'Internet par satellite, OneWeb. Il a été annoncé le 28 février, à l'occasion de la présentation des résultats financiers du premier, et devrait être finalisé d'ici la fin du troisième trimestre. Les futurs époux se félicitent de la complémentarité de leurs satellites respectifs (le premier disposant d'une flotte de 53 relais géostationnaires, le second prévoyant de déployer 900 minisatellites sur orbite basse). A Washington, à l'ouverture du congrès Satellite 2017, en grande partie consacré à l'évaluation de l'évolution du marché, cette union stratégique est l'objet de la plupart des discussions.

 

SoftBank, artisan du rapprochement.

C'est de nouveau SoftBank (qui a investi 1 Md$ dans OneWeb en décembre dernier) qui est à la manoeuvre dans le pacte entre Intelsat et OneWeb. La fusion-source doit en effet se faire par échange de titres, et le groupe japonais compte investir 1,7 Md$ supplémentaires dans des actions ordinaires et privilégiées nouvellement émises de la société combinée. SoftBank, qui détenait 19,98% des capitaux propres de OneWeb et avait des placements supplémentaires dans la start-up, détiendra ainsi 39,9 % des droits de vote, auxquels s'ajouteront des actions sans droits de vote. Surtout, il renforce la structure du capital d'Intelsat (en réduisant d'environ 3,4 Md€ sa dette abyssale de 14 Md€, contractée lors du rachat de ses actions en 2009 par ses actuels propriétaires), et offre à la nouvelle entreprise un socle financier plus solide.

 

Une réponse à la demande croissante pour les services à large bande.

Ainsi devrait naître (sous condition des approbations réglementaires d'usage) une entreprise « capable de saisir des nouvelles opportunités de croissance résultant de l'explosion de la demande pour les services à large bande servant les utilisateurs et les appareils connectés », indique Intelsat.

Comme cette dernière, la nouvelle entité sera domiciliée au Luxembourg et cotée sur le New York Stock Exchange. Elle sera dirigée par Stephen Spengler, l'actuel directeur général d'Intelsat, tandis que Greg Wyler, le fondateur de OneWeb, deviendra le président exécutif du conseil d’administration. Les actionnaires d'Intelsat conserveront leurs actions ordinaires et ceux de OneWeb recevront des actions ordinaires Intelsat en échange de leurs actions OneWeb.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.