Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Equipementiers Actualité Industrie Actualité Constructeurs

Safran rachète Zodiac Aerospace

Le siège Cirrus de Zodiac Aerospace est devenu le fauteuil-couchette de la classe Affaires de la flotte de long-courriers d'Air France. © AIR FRANCE

Selon notre confrère "Le Figaro", le groupe Safran a lancé une OPA amicale de près de 10 Md€ sur le groupe Zodiac, reprise de la dette incluse. Approuvée par le conseil de surveillance de Zodiac, mercredi soir, l'opération valorise Zodiac à 8,3 Md€ contre 6,8 Md€ de capitalisation boursière. "Il est prévu que les actionnaires familiaux (du groupe Zodiac/ndlr), aux premiers rangs desquels les Domange et les Maréchal apportent leurs titres, soit un tiers du capital, à Safran qui fusionnera alors avec Zodiac", précise Le Figaro qui poursuit : "à l'issue de l'opération, les familles actionnaires ainsi que le fonds stratégique de participation (FSP) et le FFP, société d'investissement de la famille Peugeot, détiendront ensemble 10 %" du nouvel ensemble, soit autant que l'Etat.

Cette fusion entre Safran et Zodiac donnera naissance à un groupe réalisant 21 Md€ de chiffre d'affaires. Philippe Petitcolin a réussi là où son prédécesseur, Jean-Paul Herteman avait échoué. En juillet 2010, ce dernier avait tenté de racheter le groupe Zodiac. Les activités du groupe Zodiac sont parfaitement complémentaires avec celles du groupe Safran qui renforce ainsi sa stratégie de recentrage sur son coeur de métier et qui avait commencé avec la cession de Morpho.

Les récentes difficultés rencontrées par l'activité sièges avions du groupe Zodiac non pas en terme de ventes mais de fourniture dans les délais impartis de sièges notamment pour les clients de l'Airbus A3350 mais également et surtout le rachat du principal concurrent de Zodiac, B/E Aerospace, par Rockwell Collins ont accéléré cette opération de rachat sur laquelle le groupe Thales ne s'est jamais positionné alors que les ambitions de ce dernier dans le domaine des divertissements audio-vidéo à bord des avions de ligne complétaient les positions de Zodiac Aerospace dans le segment des sièges pour avions de ligne.

"Le Figaro" indique que Philippe Petitcolin reste directeur général du futur ensemble tandis que Olivier Zarrouati, président du directoire de Zodiac Aerospace, devient directeur général délégué.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.