Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité PME / ETI

Safran Corporate Ventures accélère

Les solutions de Cailabs portent sur la fibre optique des prochaines générations de câblage. © Cailabs

En moins d'un mois, la filiale d'investissements du groupe Safran est entrée au capital des sociétés de technologies innovantes Safety Line, Kalray et Cailabs.

En moins d'un mois, Safran Corporate Ventures, la filiale d'investissements du groupe Safran, est entrée au capital de trois sociétés aux technologies innovantes. Trois entreprises déjà connues d'autres filiales du groupe Safran. Le 10 juillet, c'est donc au tour de Cailabs, un spin-off du laboratoire Kastler Brossel (Unité mixte de recherche Ecole Normale Supérieure - Université Pierre et Marie Curie - CNRS), spécialisé en physique et en optique quantique.

A l'origine d'une technologie de rupture de manipulation des formes de la lumière, protégée par plusieurs brevets, Cailabs conçoit et commercialise des produits photoniques sous forme de composants, de modules ou d'équipements pour les marchés des lasers industriels (soudage, découpe, traitement de surface, fabrication additive) et télécoms terrestres (réseaux longue distance très haut débit et réseaux fibrés multimode courte distance).

Cette dernière application développée par Cailabs ouvre des perspectives pour les nouvelles architectures de câblage optique rendues nécessaires par l'augmentation continue des besoins en transmissions de données sur les réseaux à bord des avions (besoins passagers, échanges de données entre calculateurs embarqués et cybersécurité). Avec un autre enjeu : trouver une solution aux problèmes de fragilité des fibres optiques traditionnelles ou de certification aéronautique. Et Cailabs travaille sur la fibre optique des prochaines générations de câblage afin de résoudre les deux équations qui se posent.

L'entrée au capital de Cailabs s'est faite par le biais d'une nouvelle levée de fonds de 5 M€ souscrite par Safran Corporate Ventures et les actionnaires existants. Après une première étape de financements d'amorçage à hauteur de 3,5 M€ auprès des fonds Innovacom et Starquest et des "business angels". La somme pour Kalray, spécialisée dans les microprocesseurs de nouvelle génération pour systèmes embarqués critiques, a été beaucoup plus élevée. Annoncée le 22 juin dernier, la levée de fonds a en effet porté sur 23,6 M€.

Safran Corporate Ventures y a participé aux côtés des partenaires historiques de Kalray, dont CEA Investissement et ACE Management, et d'un nouvel investisseur asiatique, le fonds Pengpai. La somme doit permettre à Kalray de développer sa troisième génération de microprocesseur et d'accélérer sa croissance à l'international. "Kalray a développé depuis presque dix ans une technologie de processeurs dont la puissance de calcul rapportée à l'énergie consommée est sans équivalent pour cette taille de composants, ce qui est essentiel, notamment pour l'avion plus électrique", a commenté Eric Dalbiès, président de Safran Corporate Ventures et directeur de la Stratégie et du M&A de Safran.

Le groupe connaissait Kalray depuis un certain temps puisque la filiale Safran Electronics & Defense a engagé en 2013 une coopération technologique sur le développement de coeurs numériques de nouvelle génération. Safety Line, start-up spécialisée dans le big data pour le transport aérien, n'est pas non plus inconnue du groupe Safran puisque la division services et réparation de Safran Aircraft Engines propose à ses clients une offre assoçiant son service SFCO2 et la solution OptiClimb de Safety Line.

Créée par Pierre Jouniaux, ancien pilote et enquêteur principal au BEA, Safety Line a notamment développé OptiClimb (optimisation de carburant personnalisée avant chaque vol) et Airside Watch qui vise à améliorer les opérations aéroportuaires en utilisant des données radar. Par conséquent, il n'est pas surprenant que ADP ait participé à la levée de fonds de 3 M€, le 6 juin dernier, aux côtés de Safran Corporate Ventures et Bpifrance.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.