Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de combat Actualité Défense

Saab présente le Gripen Agressor

Livrée noire pour le Gripen Agressor. © Saab

A l'occasion du salon DSEI, Saab a présenté une nouvelle version de son chasseur Gripen adaptée au rôle d'agresseur.

De nombreuses forces aériennes dans le monde ont mis en place des escadrons d'agresseurs ou font appel à des compagnies privées pour rendre leurs entrainements plus réalistes mais aussi moins couteux. Les forces les plus aisées utilisent des appareils de combat de première ligne (A l'image des Etats-Unis qui emploient des F-16 et F-18) mais la plupart des armées de l'air s'appuient sur des avions d'entrainement ou des chasseurs retirés du service.

Saab a eu l'idée de développer une version de son Chasseur Gripen adaptée spécifiquement à ce rôle. L'industriel suédois estime en effet qu'il existe un delta trop important entre les qualités des appareils de combat actuels et celles des avions employés pour simuler les adversaires. 

Ce Gripen Agressor est dérivé du Gripen C dont il reprend la cellule. Première différence majeure, le retrait de toute capacité d'emport d'armement réel. Les capacités offensives de l'appareil sont toutes simulées. L'appareil décolle donc sans armes mais peut emporter trois bidons et peut être ravitaillé en vol. Il est équipé d'un nouveau radar multi mode longue portée PS-05 Mk IV, de la liaison 16 et des liaisons de données spécifiques propre au Gripen. L'appareil conserve aussi une suite de guerre électronique.  

Le but de Saab est donc de proposer un appareil moins équipé qu'un chasseur opérationnel et donc moins cher. Tout en gardant les performances de l'appareil de combat. L'industriel suédois estime ainsi pouvoir proposer des entrainements plus réalistes. La vente récente d'un lot d'ancien Mirage F1 français à la société ATAC prouve qu'il existe bien un marché pour ce type de prestations. Le Gripen Agressor sera surement plus couteux que les appareils de seconde main mais proposera des performances plus en phase avec celles des avions de combat modernes.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir
  1. Garjonaud Jean-Pierre
    le 13/09/17 à 06h54

    Fantastique - vous achetez pour votre Armée de l'air un avion qui coûte le prix d'un chasseur moderne, et vous ne pouvez pas faire la guerre avec... Mais enfin s'il y en a qui achètent ...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.