Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Revue de définition de Prometheus, le démonstrateur européen de moteur à bas coût

Essais à Lampoldshausen © ArianeGroup

La revue de définition du démonstrateur du moteur européen de future génération a démarré à la fin du mois de novembre, tandis que des essais d’impression 3D du générateur de gaz sont en cours.

Il y a un an, l’Agence spatiale européenne confiait à ArianeGroup le contrat de développement du démonstrateur Prometheus, le futur moteur oxygène/méthane liquides à très bas coût (potentiellement réutilisable), destiné aux lanceurs européens à l’horizon 2030.

Le 30 novembre, à moins d’un an de la Conférence ministérielle européenne qui décidera des évolutions du lanceur Ariane 6, la revue de définition du démonstrateur a démarré sur les sites de Vernon (dans l’Eure) et d’Ottobrunn (en Allemagne), et doit se conclure en janvier prochain.

Par ailleurs, les tests d’impression 3D du générateur de gaz sont en cours à Lampoldshausen, sur le site du centre aérospatial allemand (DLR).

 

Satisfecit.

« Le succès de la campagne du générateur de gaz, ainsi que la tenue à la date prévue de la revue de définition de Prometheus sont une excellente nouvelle pour le développement des technologies européennes de demain et l’avenir des lanceurs européens, a déclaré Alain Charmeau, président exécutif d’ArianeGroup. Il est en effet fondamental de démontrer la pertinence de nos choix technologique, moins d’un an avant la Conférence ministérielle de l’ESA qui décidera des évolutions d’Ariane 6 ».

 

Prochaines étapes.

L’objectif du démonstrateur Prometheus, programme de l’ESA initié avec le Cnes en novembre 2015, est de produire de futurs moteurs à ergols liquides pour un coût de production dix fois moins élevé que celui d’un moteur actuel du type Vulcain 2.

Les prochaines grandes étapes sont la réalisation des essais sous-systèmes, et la mise en production des deux démonstrateurs au premier semestre 2019, pour des essais au banc dès 2020.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.