Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Reports en série

Pas de retour en vol du PSLV avant 2018, mais d'ambitieux objectifs affichés l'an prochain. © ISRO

Plusieurs lancements orbitaux programmés en décembre viennent de glisser. Le dernier mois de l’année risque malgré tout d’être particulièrement intense.

Après une année particulièrement haute en couleurs (16 lancements, dont trois utilisant des étages « éprouvés » et 13 récupérations d’étages), SpaceX semble marquer le pas en cette fin d’année. La mystérieuse mission Zuma (initialement prévue mi-novembre mais déprogrammée suite à des problèmes de coiffe identifiés sur des lancements précédents) n’a toujours pas de date précise en novembre (TBD) ; l’envoi du vaisseau-cargo Dragon CRS 13 vers la Station spatiale internationale (avec un étage et une capsule réutilisés) a été repoussé du 4 au 8 décembre ; le satellite de télécommunications espagnol Hispasat 30W-6 est désormais programmé début 2018 ; surtout, le tant attendu vol inaugural du lanceur lourd Falcon Heavy n’aura visiblement pas lieu le 29 décembre, ni dans les derniers jours de l’année. En revanche, le lancement du quatrième lot Iridium Next (avec un premier étage réutilisé), est maintenu au 23 décembre. En attendant, SpaceX n’aura effectué aucun lancement en novembre.

En Inde, le retour en vol du PLSV, immobilisé depuis son échec le 31 août dernier, ne devrait pas non plus avoir lieu avant l’année prochaine, avec le satellite d’observation de la Terre Cartosat 2ER mais aussi quatre nouveaux satellites de la société américaine Planet. Cependant, l’Isro espère ensuite effectuer un lancement par mois...

Du côté de la Chine enfin, le manifeste n’est pas très clair. Le mois de novembre se termine sur une série de quatre lancements réussis, mais deux autres étaient visiblement prévus, avec les satellites de positionnement Beidou 3 M3 et M4 d’une part, et les satellites d’observation Jilin 1 07 et 08 d’autre part. L’Empire du Milieu pourrait ainsi effectuer sept missions d’ici la fin de l’année, et figurer sur le podium des puissances les plus actives en 2017, avec 21 réalisations, malgré les trois mois d’interruption qui ont suivi l’échec en vol du Longue Marche 5, le 2 juillet dernier…

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.