Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Remplacement des F-16 : La France met la pression sur la Belgique

Si la Belgique ne choisi pas le Rafale, ses chances de participer au SCAF seront très faibles. © Ministère des Armées

Alors que la France, dans sa proposition de remplacement des F-16 belges par le Rafale, propose à la Belgique d’intégrer le développement d'un avion de chasse franco-allemand baptisé SCAF (Système de Combat Aérien Futur), certains acteurs belges laissent planer l’idée que le choix d’un autre appareil que le Rafale ne serait pas incompatible avec le projet SCAF. Le bruit court même, au sein des milieux gouvernementaux, que l’argent économisé dans le cadre du choix du F-35 – pour autant qu'il soit moins cher que le Rafale – pourrait être investit dans le SCAF.

Mais la France, qui aura le lead sur le SCAF, ne l’entend pas forcément de cette oreille. C’est ainsi que l’ambassadrice de France à Bruxelles, Claude-France Arnould, a précisé que « Si l'idée a émergé d'acheter le F-35 et de participer simultanément au SCAF, alors je dois indiquer qu'il y a un malentendu ».  Une précision particulièrement opportune à un moment où le parti nationaliste flamand, la NVA, notoirement favorable au F-35, souhaite accélérer le tempo. Alors que le Premier ministre souhaite que le dossier soit tranché pour la mi-octobre, la NVA, dont est issu le ministre de la Défense, souhaiterait profiter du conclave budgétaire de ces prochains jours pour conclure ce dossier.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.