Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité transport aérien

Remise en cause provisoire du rachat de Niki par IAG

Airbus A321 Flyniki © DR

Alors que le rachat de la filiale d'airberlin a été validée en Allemagne, un tribunal a jugé qu'elle aurait du être faite en Autriche.

Rebondissement dans le dossier de reprise de la low cost Niki, filiale d'airberlin. Alors que le groupe IAG (holding de British Airways, Iberia et Vueling) avait reçu le feu vert pour racheter la compagnie autrichienne, le groupe Fairplane, représentant des passagers, est venu jouer les trouble-fêtes. Ce dernier a attaqué en justice la décision datant du 13 décembre, qui validait la procédure de dépôt de bilan en Allemagne, au prétexte notamment qu'elle aurait du être faite en Autriche. Le tribunal berlinois a donné raison à Fairplane et a annulé la décision du 13 décembre. En effet, le tribunal souligne dans sa décision que la plupart du personnel de Niki avait des contrats de travail autrichiens, que sa comptabilité était faite à Vienne et sa licence d'exploitation était autrichienne. Par ailleurs, Fairplane a cru déceler un conflit d'intérêts tenant à la nomination des mêmes administrateurs judiciaires pour Niki et sa société mère Air Berlin. Fairplane rappelle que la compagnie low cost autrichienne était encore rentable, quand elle a été coupée de tout crédit suite au lancement de la procédure de dépôt de bilan effectué en Allemagne depuis le mois de décembre.

Le tribunal régional de Berlin a précisé que Niki pouvait faire appel de cette décision dans un délai d'un mois. Néanmoins, Fairplane estime que cette décision ne devait pas avoir un impact durable sur la cession de Niki au groupe IAG. Comme l'a déclaré Fairplane à l'agcnce de presse Reuters : "Dès qu'il y aura une procédure de dépôt de bilan de Niki en Autriche, les administrateurs auront tout loisir de valider l'accord passé avec IAG à Berlin, afin qu'il soit mené à bonne fin".

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.