Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aéroports Actualité Aviation Civile Actualité transport aérien

Redevances : la FNAM s'élève contre la proposition d'ADP

Aéroport de Roissy CDG © ADP

Pour la seconde fois, la Commission Consultative Economique rassemblant l'ensemble des compagnies aériennes françaises et étrangères vient de rejeter majoritairement la proposition tarifaire du Groupe ADP sur les redevances aéroportuaires concernant les aéroports de Roissy-CDG et Orly pour l'année 2018. 

Le groupe ADP proposait une hausse de redevances de 2,125%, soit plus de deux fois le taux d'inflation. Les opérateurs soulignent que cette hausse entraîne mécaniquement une hausse de près de 6% du chiffre d'affaires du groupe ADP. 

"La hausse du trafic et les résultats du groupe d'ADP en 2017 auraient dû entraîner une baisse des redevances de -1,6% au minimum", considèrent la CSTA (Chambre Syndicale du Transport Aérien) et de la CSAE (Chambre syndicale de l'assistance de escale), membres de la FNAM (Fédération nationale de l'aviation marchande) qui représente 95% du transport aérien français. 

"Les redevances du groupe ADP, dont le niveau est élevé pour une qualité de service rendu à peine dans la moyenne européenne, poursuit inéluctablement une augmentation de ses tarifs. Cela contribue à réduire le nombre des passagers en correspondance au profit d'autres aéroports européens et à nuire à l'attractivité de Paris, porte d'entrée de la France", regrettent la CSTA et la CSAE. 

"Aujourd'hui, les charges aéronautiques sont constituées de plus de 20 taxes, redevances et prélèvements spécifiques au transport aérien. L'accumulation de ces charges, qui pèsent sur les transporteurs nationaux et leurs clients, entraîne une perte de compétitivité du pavillon français". 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.