Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Quatre satellites Galileo en guise de bouquet final

Vue d'artiste de la séparation de la coiffe du lanceur. © ESA/Twitter

Avec le lancement réussi de quatre nouveaux satellites de la constellation Galileo à l'aide d'une Ariane 5 ES, Arianespace clôture une année haute en couleurs.

Malgré une météo exécrable sur le Centre spatial guyanais, la mission VA 240 a débuté à l'heure prévue, le 12 décembre à 18h36 UTC (15h36 heure locale). Le lanceur lourd européen, dans sa version ES, embarquait les satellites de navigation Galileo FOC (Full Operational Capability) n°19 à 22 (714 kg chacun), développés par l'Agence spatiale européenne pour le compte de la Commission européenne (DG GROW).

L'orbite visée était une orbite circulaire inclinée, d'une hauteur moyenne (22 922 km). Les deux premiers satellites ont été déployés au bout de 3 heures et 36 minutes de vol, et les deux derniers 20 minutes plus tard. Les manœuvres ont été réalisées grâce à un dispenseur de 428 kg, spécifiquement développé et construit par ArianeGroup, que nous présenterons dans le prochain numéro d'Air & Cosmos, à paraître ce vendredi 15 décembre.

 

Poursuite du déploiement de la constellation.

L’Europe compte désormais 22 satellites Galileo sur orbite (de validation et opérationnels), tous lancés depuis la Guyane à l'occasion de 9 missions réalisées depuis octobre 2011 (14 satellites IOC et FOC sur Soyouz et 8 satellites FOC sur Ariane 5 ES) ; 14 d'entre eux sont à ce jour actifs, 6 en phase d'acheminement vers leur orbite définitive ou en tests, et 2 inactifs (1 en repositionnement). Le lancement des satellites 23 à 26 doit intervenir mi-2018, à l'aide d'une Ariane 5 ES, puis le nouveau lanceur Ariane 6 prendra le relais.

Depuis juillet dernier, l’Agence du GNSS européen (GSA) assure la supervision du fonctionnement du système, dont les services initiaux ont débuté il y a un an, le 15 décembre 2016. La GSA a ainsi pris le contrôle des quatre satellites dès leur séparation du lanceur lors de la mission VA 240.

 

La bonne série continue.

La mission VA 240 était le 96e vol d'une Ariane 5 depuis juin 1996 (le 7e dans sa version ES), et le 82e succès d'affilée depuis avril 2003.

Arianespace, dont le président exécutif, Stéphane Israël, s'exprimait la semaine dernière lors du séminaire « Perspectives Spatiales », affiche un bilan de 11 missions cette année : 6 lancements Ariane 5, 3 Vega et 2 Soyouz. Elles ont permis la mise à poste de 20 satellites pour 18 clients différents, de 264 kg à 6,4 tonnes : 12 satellites géostationnaires de télécommunication, 4 satellites d’observation de la Terre et les 4 satellites de navigation Galileo. Cela représente une masse totale sur orbite de près de 60 tonnes, dont 53,8 tonnes pour la seule orbite de transfert géostationnaire.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.