Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité transport aérien Actualité Compagnies aériennes Actualité Avions commerciaux Actualité Constructeurs

Qatar Airways annule son premier Airbus A320neo

Sans les problèmes de mise au point des réacteurs Pratt & Whitney PW1100G-JM, Qatar Airways exploiterait cinq Airbus A320neo à l'heure actuelle. © Airbus

Faisant jouer les clauses de renonciation de son contrat avec Airbus sur 50 A320neo, Qatar Airways a annulé le tout premier exemplaire qu'elle devait initialement recevoir au mois d'octobre 2015. "Nous devrions actuellement avoir cinq Airbus A320neo en flotte", a souligné le président de Qatar Airways, Akbar Al Baker, lors d'une rencontre avec la presse en marge de l'Assemblée générale de l'IATA (Association du transport aérien mondial) à Dublin.

Les problèmes de jeunesse et de mise au point rencontrés par le réacteur Pratt & Whitney PW1100G-JM ont bousculé le calendrier initial des livraisons. Seuls six exemplaires sont en exploitation : deux chez Lufthansa et quatre chez la compagnie indienne low cost Indigo, désormais rejointe par sa concurrente Go Air qui vient de réceptionner son premier A320neo propulsés par des Pratt & Whitney PW1100G-JM.

Pour autant les mises au point (temps de d'allumage moteur, bugs du fadec) ne sont pas finies et certaines doivent être achevées au courant de l'été avec retrofit aux frais du motoriste sur les A320neo déjà livrés. Qatar Airways n'exclut pas d'autres annulations, au cas par cas, sur d'autres A320neo. "La résolution de certains problèmes pourrait durer jusqu'à l'année prochaine", a souligné le président de Qatar Airways qui réclame "une réponse ferme".

Akbar Al Baker est d'autant plus de mauvaise humeur qu'il subit aussi des retards sur les Airbus A350-900 qu'il a commandés. Qatar Airways doit réceptionner dix exemplaires en 2016. Or, trois d'entre eux sont déjà en retard puisque la compagnie aérienne devait les réceptionner "depuis février".

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.