Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité lancement Actualité lanceurs spatiaux

Premier lancement réussi depuis Vostochny

Premier lancement depuis le nouveau cosmodrome russe. © Roskosmos

Ce 28 avril, le nouveau cosmodrome russe de Vostochny a connu son premier lancement. Il intervient après un chantier victime de nombreux retards, d’affaires de corruption, et même de grèves des ouvriers.

Le « cosmodrome oriental » de la Russie est enfin opérationnel. Installé à 51,8° de latitude Nord dans l'Extrême-Orient russe, au sud-est de la Sibérie et non loin de la frontière chinoise, il doit permettre à terme de se désengager du cosmodrome de Baïkonour, que la Russie loue 115 M$ par an au Kazakhstan, son propriétaire depuis la chute de l'URSS.

 

Vostotchny permettra la mise en œuvre des lanceurs Soyouz 2 et Angara, notamment la version Angara-A5B qui doit effectuer une première mission habitée en 2023.

 

Sa construction devait au départ s’étaler entre 2010 et 2015. Elle n’a véritablement démarré qu’en juillet 2012, et a été entachée par plusieurs malversations, et même des grèves du personnel qui réclamaient plusieurs mois de salaires impayés.

 

Le baptême du feu du nouveau cosmodrome a finalement eu lieu ce 28 avril à 2h01 UTC, en présence de Vladimir Poutine, très critique après le report de tir qui est intervenu la veille à 90 secondes du décollage, suite à l'arrêt automatique de la séquence de pressurisation des réservoirs.

 

Le Soyouz 2.1a Volga qui était utilisé emportait vers l'orbite basse le télescope russe MVL-300 Mikhaïl Lomonossov et deux petits satellites technologiques, Aist 2 et SamSat-218/D.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.