Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Premier essai d'interception pour le SM-3 Block IIA

Tir d'un SM-3 Block IIA depuis un destroyer de l'US Navy © Raytheon

L'US Navy et la MDA (Missile Defense Agency) ont procédé récemment au premier essai complet d'interception d'un missile SM-3 Block IIA de Raytheon. Le missile a été tiré depuis le destroyer "USS John Paul Jones" (DDG-53, Classe Arleigh Burke) contre une cible simulant un missile balistique.

Le SM-3 Block IIA avait déjà été tiré à deux reprises pour des essais, mais sans interception. D'autre essais auront lieu d'ici 2018, date prévue d'entrée en service du SM-3 Block IIA en mer et à terre dans le cadre de la phase 3 de l'EPAA (European Phased Adaptive Approach).

Selon Raytheon, l'objectif principal de l'essai était d'intercepter la cible. Mais ce test devait aussi permettre aux différents acteurs de recueillir des données sur les performances du système, en particulier de l'ogive chargée d'intercepter le missile balistique. La séparation des différents étages du missile, les performances de la coiffe, les systèmes de contrôle de l’altitude, les systèmes de guidages, tous ces éléments ont pu être évalués durant ce tir.

Le SM-3 Block IIA est équipé d'un système de propulsion plus puissant que ses prédécesseurs et son ogive a été optimisée pour intercepter des missiles balistiques modernes, explique Raytheon. Les fonctions de recherche, discrimination, acquisition et poursuite de la cible ont été améliorées afin de permettre au SM-3 Block IIA d'intercepter des missiles balistiques de courte portée ou de portée intermédiaire sophistiqués.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.