Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace

Poursuite du développement d'Electra

De g. à d. : Marco Fuchs (OHB), Karim Michel Sabbagh (SES) et Jan Woerner (Esa) lors de la signature du 11 mars © SES

 

A l'occasion d'un contrat signé le 11 mars à Luxembourg, l’Agence spatiale européenne, l'opérateur luxembourgeois SES et le constructeur allemand OHB System ont confirmé leur engagement pour les phases de construction et de lancement du premier satellite Electra.

Décidé lors du conseil ministériel de l'Esa de novembre 2012 à Naples dans le cadre du partenariat public-privé Artes-33, le projet vise le développement de plateformes géostationnaires de moins de 3 tonnes entièrement électriques. L’utilisation d’une propulsion exclusivement électrique pour rehausser l’orbite et maintenir la position du satellite permet des économies importantes de carburant, qui réduisent de 40% la masse au décollage. Cela permet soit d’envoyer une charge utile deux fois plus grande, ou d’utiliser un plus petit lanceur. Dans les deux cas, la perspective est attractive d’un point de vue économique.

Développé à partir de la plateforme existante SmallGEO d'OHB, le premier exemplaire d'Electra devrait être lancé en 2021 (la date initiale était 2018), pour une durée de vie de 15 ans. L'investissement de 17 M€ par le Grand-Duché (sur un budget total de 149 M€) constitue sa plus importante participation financière à un programme de l'agence depuis son adhésion en 2005. Le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie, Étienne Schneider, était présent à la séance de signatures le 11 mars.

« Electra convient parfaitement aux priorités innovatrices de SES, a déclaré Martin Halliwell, directeur technologique de SES. La diminution du coût total de la mise en orbite d’une charge utile et l’augmentation de l’éventail d’applications possibles et un élément stratégique clé pour la communauté des opérateurs de satellites. La propulsion électrique augmentera la concurrence au sein de l’industrie des satellites, un élément essentiel pour le développement continu du marché des télécommunications commerciales à base de satellite. SES est ravie de lancer cette initiative Electra et de tisser de solides liens avec l'Esa. »

« Ce partenariat avec le plus grand opérateur de satellites au monde, SES, d’un côté et le soutien d’Esa et de ses États membres, surtout de l’Allemagne, de l’autre, va nous permettre de nous faire une place dans ce marché attrayant, s'est pour sa part félicité le directeur général d’OHB, Marco Fuchs. La plateforme GEO entièrement électrique est un produit stratégique pour OHB, et son importance en matière de contrats futurs dépasse largement le segment des télécommunications. »

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.