Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Missiles

Pourquoi les américains s'intéressent-ils au Brimstone de MBDA ?

Le Brimstone sur drone Reaper © MBDA Inc.

Cela fait déjà plus d'un an que les américains testent le missile Brimstone du fabricant européen MBDA, sur drone Reaper et F-18 de l'US Navy. Une décision d'acquisition pourrait intervenir rapidement pour ce missile anti-char bien particulier.

Développé sur demande britannique en urgence opérationnelle pour le théâtre afghan, le Brimstone Dual Mode dispose de deux modes de guidage : un radar millimétrique et une désignation laser. Cette addition des deux modes fait de lui un missile extrêmement précis. La désignation laser faite par un pod donne la direction mais manque parfois de précision. Le missile, une fois décroché de l'aéronef suit le vecteur de l'auto-directeur semi-actif laser puis le radar millimétrique prend le relais en guidage terminal. Ce radar détecte les masses métalliques et permet d'assurer un coup au but, même sur une cible en mouvement. La conjonction des deux modes est donc d'une haute précision.

Le Brimstone dispose d'une charge militaire assez réduite, d'une dizaine de kilos, qui provoque une explosion très concentrée. Une disposition qui permet de limiter les risques de dommages collatéraux même en cas de cible ratée. Enfin, pour être complet, notons que le pilote conserve le choix du guidage laser ou radar. C'est une avancée notable par rapport au missile Hellfire, qui ne met en oeuvre que l'un ou l'autre des guidage, mais pas en coordination.

Il s'agit visiblement d'un défi technique car les américains n'y sont jamais arrivés. Un programme avait été lancé il y a quelques années par Washington pour disposer d'un missile ultra-performant : le JAGM (Joint Air-to-Ground Missile), mais avait fini par être abandonné... Pour les forces américaines, trop souvent critiquées pour leurs dommages collatéraux, causés notamment par des missiles Hellfire tirés depuis des drones Reaper (au Pakistan par la CIA, etc.), l'intérêt est capital.

La campagne de tests outre-Atlantique du missile européen comprenait également des tirs air-surface depuis des F-18 Super Hornet de l'US Navy contre des petites embarcations rapides, avec des résultats plus que satisfaisants. Reste que le danger, commente un proche du dossier, pourrait être une acquisition de toute petite quantité de Brimstone Dual Mode et donner le temps à l'industrie américaine de se réveiller...

 

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.