Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Vols habités

Pas de mode express pour le MS 07

Le Progress MS 07 à l'approche, photographié depuis l'ISS par le Russe Sergueï Riazanski © Roscosmos

La Russie a effectué le 16 octobre sa troisième desserte de l’ISS de l’année. Un report de tir quatre jours auparavant l’a empêché d’effectuer cette mission en seulement 3h30.

Le vaisseau-cargo automatique russe Progress MS 07 avait été lancé samedi 14 octobre depuis Baïkonour (Kazakhstan), à l’aide d’une fusée Soyouz 2.1a. Il s'est amarré hier, lundi 16 octobre à 11h04 UTC, sur le module russe Pirs de la Station spatiale internationale, apportant à ses six occupants air, eau, vivres, carburant et matériel. Parmi les membres de l’Expedition 53 actuellement sur orbite figure l’astronaute italien Paolo Nespoli, arrivé à bord du Soyouz 05 le 28 juillet dernier.

Jeudi 12 octobre, une première tentative de lancement s'était soldée par un tir avorté dans la dernière minute du compte à rebours. Le lancement avait été immédiatement reprogrammé, le Soyouz une fois rempli d'ergols devant être mis en œuvre dans les 60 heures suivantes, sous peine d’être vidangé et renvoyé à Samara pour un changement des joints des moteurs, oxydés par le kérosène, puis une remise à neuf.

 

Fenêtre manquée

Pour la première fois, le vaisseau Progress aurait suivi un plan de vol lui permettant de rallier l'ISS en seulement 3h30 (deux orbites), au lieu des 6 heures que permettait le mode rapide désormais adopté. Mais le report de tir entraînant la perte du parfaitement alignement avec l’ISS, c’est le trajet en 34 orbites qui a finalement dû être emprunté.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.