Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Conférences Actualité Espace Actualité Satellites

Ouverture du 37e congrès Satellite à Washington

Plus de 15 000 participants rassemblés dans la capitale américaine © Acces Intelligence LLC

Dans un contexte toujours tendu pour les satellites de télécommunications géostationnaires, Washington accueille du 12 au 15 mars le congrès Satellite, intitulé cette année " Cela démarre avec une connexion ".

Petits ou grands, acteurs historiques ou jeunes pousses, ils sont quasiment tous là pour le 37e congrès Satellite, organisé au centre de congrès Walter E. Washington, au cœur de la capitale fédérale américaine : présidents, directeurs exécutifs, directeurs des ventes ou autres cadres supérieurs de l’industrie spatiale, notamment les opérateurs de satellites ou fournisseurs de services satellitaires (Airbus Defence and Space, Asiasat, DigitalGlobe, Eutelsat, EchoStar, Inmarsat, Intelsat, Iridium, Globalstar, Gogo, LeoSat, Nanoracks, OHB System, OneWeb, Panasonic, Planet, SES, Spire, Telesat, Telespazio, ViaSat…), les constructeurs (Airbus Defence and Space, Ball Aerospace, Boeing, Hugues, Lockheed Martin, Orbital ATK, Thales Alenia Space…), les opérateurs de lancements (Arianespace, Blue Origin, ILS, Mitsubishi, Rocket Lab, SpaceX, ULA, Virgin…), mais aussi des institutionnels (Commission fédérale des communications, Département de la Défense américain, météorologie nationale, Nasa, Nations Unies, Noaa, NTIA*…), des experts (cabinet Euroconsult, Space Data Association, universitaires…), ou encore des associations.

Au total, ce sont plus de 15 000 participants issus de plus de 110 de pays qui se sont inscrits à la manifestation. 60 conférences, tables rondes et ateliers sont programmés, et 350 entreprises tiendront à partir du 13 mars un stand dans le hall d’exposition.

 

Aerospace Valley fait le voyage

Notons que cette année, ArianeGroup tient un stand commun avec ses filiales Arianespace, Pyroalliance et Sodern. Par ailleurs, le pôle de compétitivité toulousain Aerospace Valley sera représenté par 9 de ses entreprises clé, sous la bannière « Newspace Factory » : Callisto (fournisseur d’amplificateurs faible bruit pour l’observation de la Terre, les satcom et la radioastronomie), Comat (systèmes innovants de propulsion électrique pour petits satellites), CS (logiciels et applications innovantes pour centre de contrôle satellites), DSI (capteurs thermiques), ECA Group (produits innovants pour les communications avec le sol ou les avions), Mecano ID (produits structurels composites pour les satellites et les lanceurs), Nexeya (petits satellites compétitifs basés sur la technologie française), Syntony (simulateurs de constellations GNSS) et Trad (expert des effets des radiations dans le spatial, nucléaire, médical et aéronautique). Véritable mission d’exportation, l’objectif est de montrer le savoir-faire de ces entreprises, d’un bout à l’autre de la chaine de la valeur, du segment bord au segment sol, et leur capacité à proposer seul et/ou en collectif, des produits et des services à la fois fiables et compétitifs.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.