Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Avions de transport

Opération Barkhane : le Casa sanitaire monte en gamme à Gao

Le « Casa Nurse » est basé sur l’aéroport de Gao au Mali et peut intervenir sur l’ensemble du territoire malien. © Frederic Lert

En direct de notre envoyé spécial au Mali.

Depuis le début de l’opération Serval au Mali et aujourd’hui encore avec l’opération Barkhane dans la BSS (bande sahélo-saharienne), l’armée de l’Air maintien en alerte sur le terrain de Gao, un Casa 235 équipé pour les évacuations sanitaires. Au départ de Gao, l’appareil peut rejoindre Tessalit au nord du Mali en 90 minutes et Niamey, au Niger, en un peu moins d’une heure. L’appareil est armé par un équipage de trois personnes et une équipe médicale composée d’un médecin, un convoyeur de l’air et un infirmier. Un chef de piste et six mécaniciens sont affectés à l’entretien de niveau 1.

Le Casa 235 peut emporter jusqu’à huit blessés couchés, ou un mix de blessés couchés et assis (une configuration evasan proposée et expérimentée par l’escadrille aérosanitaire). Pousse seringues, défibrillateur, respirateurs, équipement de monitoring etc. font partie de l’équipement embarqué. L’avion est également utilisé de temps à autre pour des missions de fret en direction des implantations de la force Barkhane. Des missions qui permettent également à l’équipage de garder la main en pratiquant, de jour comme de nuit, les différents terrains sommaires de la région. Ces vols se font toutefois en gardant en permanence à bord les équipements médicaux et l’équipe médicale, pour être capable de répondre au pied levé à toute urgence.

Avant la fin du mois de novembre ce Casa 235-200 sera remplacé par un modèle -300 également en provenance du 1/62 Vercors. Les meilleures performances du Casa 235-300 permettront de lever les limitations dues à la chaleur, particulièrement pendant les mois d’été. A 33°C le nouveau Casa pourra décoller à sa masse maximale (16,5 tonnes), alors que l’appareil actuel est limité à 15 tonnes, avec une perte de charge utile de 100 kg par degré supplémentaire. Le -300 apportera également un confort accru pour les blessés, grâce à une pressurisation plus efficace : au niveau de vol 170 (17.000 ft) le Casa 235-300 est capable d’offrir une pression cabine équivalente à 4000 ft, contre 8000 ft pour le Casa 235-200. Le Casa 235-300 peut également rétablir une pression cabine équivalente à celle du sol jusqu’à 8000 ft d’altitude.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.