Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

OPA en vue sur Inmarsat

Siège d'Inmarsat, à Londres © Inmarsat

L’opérateur britannique Inmarsat, leader des télécommunications aériennes et maritimes par satellite, semble attiser les convoitises.

Les temps sont durs pour les opérateurs de télécommunications par satellite, dont les valeurs boursières sont en berne depuis plusieurs mois, affaiblis notamment par la concurrence avec la fibre terrestre et la baisse de leur activité vidéo. Ainsi Eutelsat (basé à Paris) et SES (au Luxembourg), deux acteurs majeurs cotés à la Bourse de Paris, ont chacun pratiquement perdu 40 % de leur valeur depuis début 2016.

 

EchoStar en embuscade.

Malgré un chiffre d’affaires conséquent (1,4 Md€ de CA en 2017), une flotte de 13 satellites géostationnaires et une position de leader mondial pour les télécommunications aériennes et maritimes, l’opérateur britannique Inmarsat (créé en 1979) n’échappe pas à la règle. Fragilisé, il a ainsi fait récemment l’objet d’une offre de rachat non sollicitée, sur l’ensemble de ses titres, de la part de son concurrent américain EchoStar. Celui-ci détiendrait déjà 3 % du capital d’Inmarsat et pourrait, en cas d’absorption, dépasser son compatriote ViaSat dans la course à une couverture mondiale complète.

L’offre, jugée trop faible, a été rejetée par Inmarsat le 8 juin, mais EchoStar pourrait la relever dans les jours à venir. A moins que ViaSat ou SES ne surenchérissent…

 

Eutelsat ne donne pas suite.

En attendant, le 25 juin, suite à des rumeurs du marché et conformément aux règles du code britannique régissant les offres publiques d'achat, Eutelsat a confirmé examiner la possibilité de présenter une offre sur les titres Inmarsat, et annoncé qu’il se positionnerait d’ici le 23 juillet. Le suspense a été de courte durée puisque, dès le lendemain, l’opérateur parisien a annoncé ne pas avoir l'intention de faire d’offre à ce stade, les conditions réunies ne lui semblant pas favorables.

Du coup, l'action Eutelsat a aussitôt gagné 4,45 % à la Bourse de Paris, réalisant l'une des cinq meilleures performances de l’indice SBF 120 (pour Société des Bourses françaises). Inmarsat, en revanche, chutait de 5,4% outre-Manche, soit la plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.