Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Missiles

Notification à MBDA du programme MICA NG

Le MICA NG remplacera le MICA actuellement en service © DGA

La Direction Générale de l’Armement (DGA) à notifié à MBDA le marché d’acquisition du missile MICA NG. Par ailleurs 300 MICA actuellement en service bénéficieront d’une rénovation pyrotechnique.

Le contrat d’acquisition de 567 missiles MICA NG a été attribué le 6 novembre à MBDA. Le nouveau missile doit être livré à partir de 2026, il remplacera le MICA actuellement employé sur Rafale et Mirage 2000-5 (Et prochainement sur Mirage 2000D rénové). La DGA indique que ce contrat concernera aussi Thales, Safran et Roxel pour les autodirecteurs et la propulsion.  

Si le MICA NG devrait conserver la même forme aérodynamique, la même masse et le même centre de gravité que le MICA, il devrait cependant être profondément modifié explique MBDA. Le MICA NG sera adapté à de nouvelles menaces avec des signatures radar et infrarouge réduites (Tel que des drones). Il restera cependant aussi adapté aux cibles plus classiques tel que les avions de combat et les hélicoptères. 

Selon MBDA : « l’autodirecteur infrarouge (du MICA NG) utilisera un capteur matriciel procurant une sensibilité accrue et l’autodirecteur électromagnétique utilisera une antenne à émetteurs modulaires actifs (AESA - Active Electronically Scanned Antenna) permettant des stratégies intelligentes de détection ». MBDA prévoit aussi d’augmenter la quantité de poudre (Propergol) emportée grâce à une réduction du volume occupé par les systèmes électronique, ce qui permettra d’accroitre la portée du MICA NG : «  un nouveau propulseur à double impulsion permettra ainsi de redonner de l’énergie au missile en fin de vol afin d’augmenter sa manœuvrabilité et sa capacité d’interception de cibles situées à grande distance. » Le maintien en condition opérationnel du MICA NG sera aussi améliorée grâce à des capteurs internes permettant de suivre l’état de santé du missile.

La rénovation pyrotechnique de 300 MICA permettra à ces missiles de rester en service jusqu’en 2030.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.