Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile Actualité Compagnies aériennes Actualité Constructeurs Actualité transport aérien

Monarch Airlines suspend ses activités

En juin dernier, Monarch Airlines n'avait pas hésité à prendre 15 Boeing 737 MAX 8. © Boeing

La compagnie aérienne britannique est placée sous administration judiciaire à l'exception de son activité MRO. Après Alitalia, Air Berlin, c'est donc au tour de Monarch Airlines de faire les frais de la concentration du ciel européen.

Monarch Airlines et Monarch Travel Group sont désormais placés sous administration judiciaire. Aux commandes, Blair Nimmo, Jim Tucker et Mike Pink du cabinet KGPM. Seule l'activité MRO, Monarch Aircraft Engineering, n'est pas affectée par cette décision qui s'est traduite par l'annulation de tous les vols de Monarch Airlines, laissant "sur le carreau" près de 110 000 voyageurs qui avaient pris un billet et/ou un séjour touristique pour l'une des 40 destinations desservies par Monarch Airlines en Europe et dans le bassin méditerranéen. Les autorités britanniques de l'aviation civile, la CAA, sont mobilisées pour assurer le rapatriement des voyageurs concernés. "La hausse croissante des coûts et un marché européen extrêmement concurrentiel se sont traduits pour le groupe Monarch par une accumulation de pertes qui n'était plus tenable", indique Blair Nimmo.

Au delà du rapatriement immédiat des 110 000 clients de Monarch Airlines, se pose aussi la question du devenir de la commande passée auprès de Boeing. Lors de l'édition 2016 du Salon de Farnborough, Monarch Airlines avait passé commande ferme pour pas moins de 30 Boeing 737 MAX 8 auxquels s'ajoutaient des droits d'achats sur 15 appareils supplémentaires. Et en juin dernier, lors du Salon du Bourget, Monarch Airlines transformait en achats fermes les 15 droits d'achat. Peut être une façon de "conjurer" un avenir qui se faisait de plus en plus incertain.

Reprise en octobre 2014 par le fonds d'investissements Greybull Capital, Monarch Airlines a subi un plan de restructuration qui s'est notamment traduit par l'arrêt de l'activité long-courrier. Le recentrage sur le moyen-courrier en prenant appui sur des formules low cost s'est très vite heurté à Ryanair et EasyJet. Les crises politiques qui ont ensuite secoué l'Egypte et la Turquie, principaux marchés de Monarch Airlines, ont définitivement fragilisé la compagnie aérienne britannique.

Le seul actif encore rentable du groupe est Monarch Aircraft Engineering qui a réussi à accumuler un réel savoir-faire sur le marché de la MRO. Un marché où la demande est en forte croissance. Une "pépite" qui devrait facilement trouver un repreneur.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.