Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Transport spatial

Mohammed 6-A sur orbite

Onzième lancement pour Vega en bientôt six ans © Arianespace

Dans la nuit du 7 au 8 novembre, le lanceur léger européen Vega a signé son onzième succès d'affilée. Il embarquait le premier satellite marocain, officiellement dédié à l'observation de la Terre.

Un lanceur Vega a placé sur orbite le premier satellite marocain, récemment baptisé Mohammed 6-A en l'honneur de son souverain. Le décollage est intervenu depuis le Centre spatial guyanais, le 8 novembre à 1h42 UTC (22h42, heure locale) et la mise à poste s'est effectuée 55 minutes et 33 secondes plus tard. Le satellite de 1 100 kg évolue désormais sur une orbite héliosynchrone de 620 km x 622 km, inclinée de 98°, avec un nœud descendant à 10h20 heure locale.

C'était la dixième mission d'Arianespace cette année et la troisième pour le lanceur léger européen, qui comptabilise désormais onze lancements et onze succès depuis sa mise en service en février 2012. C'était également sa huitième mission dédiée à l'observation de la Terre, et sa seconde duale, après l'envoi du satellite turc Göktürk 1, en décembre 2016.

 

Mission duale.

Mohammed 6 a été réalisé par Thales Alenia Space (mandataire) et Airbus Defence and Space (co-maître d'oeuvre). Il fait partie d'un accord, d'un montant estimé à 500 M€, signé en avril 2013 lors de la visite d'Etat de François Hollande. Il porte sur la fourniture de deux satellites identiques. Le second exemplaire devrait être lancé en 2018.

Doté d'une résolution de 70 cm et capable de fournir des images en trois dimensions, le satellite est officiellement dédié à l'observation de la Terre : activités cartographiques et cadastrales, aménagement du territoire, suivi des activités agricoles, prévention et gestion des catastrophes naturelles, suivi des évolutions environnementales et en particulier de la désertification. Au grand dam visiblement de son voisin algérien, mais aussi espagnol, il devrait également mener des missions de renseignement, telles que l'observation des ressources militaires algériennes, des mouvements du Front Polisario pour l'indépendance du Sahara occidental, ou de plusieurs enclaves espagnoles revendiquées par le Maroc.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.