Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Drones Actualité Drones militaires Actualité Forces armées

MBDA se positionne sur les drones MQ-9 Reaper français

MBDA veut armer les MQ-9 Reaper français de missiles Brimstone et/ou MHT. © DGA

MBDA va proposer à la DGA et aux armées deux solutions de missiles pour armer les drones MQ-9 Reaper français qui s'équiperont dans un premier temps de Hellfire.

La décision du gouvernement français d'armer les drones MQ-9 Reaper de l'Armée de l'air n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd chez MBDA. Dans quelques jours, Antoine Bouvier, le président de MBDA, présentera à la DGA et aux responsables militaires français les deux solutions techniques du missilier européen qui répondront à cette volonté d'armement des drones MQ-9 Reaper dévoilée par la ministre des Armées, Florence Parly, lors des universités d'été de la Défense qui se sont récemment tenues à Toulon (cf. A&C n° 2560). "La ministre des Armées a indiqué que les MQ-9 Reaper seront dans un premier temps équipé de missiles américains Hellfire, un armement déjà intégré dans l'inventaire français. Mais, il s'agit de préparer l'avenir avec une solution européenne", a indiqué le président de MBDA lors d'une rencontre avec les membres de l'Association des journalistes professionnels de l'air et de l'espace (AJPAE), ce mardi 19 septembre.

Le missilier européen a deux solutions à proposer. L'une est le missile Brimstone qui fait d'ores et déjà l'objet d'essais sur drone Reaper aux Etats-Unis. Des essais qui semblent concluants puisque "des travaux d'intégration sont en cours sur les MQ-9 Reaper des forces armées britanniques", a précisé Antoine Bouvier. Le Brimstone est un missile air-sol qui dispose de deux modes de guidage : un radar millimétrique et une désignation laser. L'addition des deux modes fait du Brimstone un missile extrêmement précis. Le Hellfire ne met en oeuvre que l'un ou l'autre des guidages. L'autre solution proposée par MBDA est la version longue portée (8 à 10 km), baptisée MHT, de son missile MMP pour "moyenne portée" et qui doit équiper les forces terrestres françaises à partir de cette année.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.