Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Industrie Actualité Missiles Actualité Résultats

MBDA dopé par l'export en 2013

Antoine Bouvier, pdg de MBDA © MBDA

C'est une belle performance pour le missilier européen : à l'occasion de la présentation de ses résultats 2013, MBDA a annoncé que ses prises de commandes pour l'année écoulée ont atteint un montant de 4 milliards d'euros. Une nette évolution par rapport au précédent exercice, au cours duquel les commandes avaient plafonné à 2,3 Md€. Un niveau "exceptionnel", reconnaît Antoine Bouvier, pdg de la société, mais qui impose de "rester modeste et prudent" sur un marché "difficile", avec des budgets en Europe sous forte contrainte et une concurrence de plus en plus rude à l'international.

"La bonne santé financière du groupe repose largement sur notre performance opérationnelle", explique Antoine Bouvier, et ce bilan 2013 mérite d'être apprécié "sur une perspective moyenne de plusieurs années". Au 31 décembre 2013, le carnet de commandes de MBDA s'établissait à 10,8 milliards d'euros, avec un chiffre d'affaires atteignant les 2,8 Md€.

Le succès des produits MBDA à l'exportation a joué un rôle majeur dans ce très bon bilan. La société a ainsi enregistré pour 2,1 milliards de commandes hors de son marché multi-domestique. Le cabinet du ministre de la défense Jean-Yves Le Drian l'indiquait d'ailleurs dès janvier : les missiles ont été les matériels français les plus vendus en 2013 à l'exportation. Avec quelques contrats majeurs à la clé pour MBDA en Arabie Saoudite (Storm Shadow, Brimstone, VL Mica, Mistral…), à Singapour (Aster 30) ou bien encore en Corée du Sud (Taurus).

L'année 2013 a également permis au missilier de signer un certain nombre de contrats importants dans ses pays domestiques. C'est le cas en France, avec le lancement du missile moyenne portée (MMP), au Royaume-Uni avec le système de défense aérienne Sea Ceptor ou bien encore en Allemagne, pays qui a signé pour ses missiles Meteor en 2013. Antoine Bouvier, pdg de MBDA, a par ailleurs souligné que les livraisons des premiers Meteor aux pays clients sont désormais en cours.

Le dirigeant a toutefois nuancé ce bilan en rappelant que 2013 avait été l'année d'une loi de programmation militaire (LPM) française qui avait acté une "baisse de budget de l'ordre de 15-20%" pour les commandes françaises de missiles sur les cinq années à venir. "C'est une situation difficile", a insisté le dirigeant, rappelant que MBDA doit se préparer à une "réduction très significative des contrats en production, d'environ 40%", qui devra être compensée par "des objectifs plus ambitieux encore sur nos campagnes export". En contrepartie, cette LPM a préservé le lancement de nouveaux programmes comme le MMP, l'ANL, le Mica-NG ou bien encore la rénovation à mi-vie du missile nucléaire ASMP-A.

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.