Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie Actualité Défense

MBDA affiche sa satisfaction

Avec le Rafale, l'Egypte fera l'acquisition de missiles MBDA dont le Mica. © MBDA - Michel Hans

Revenant devant la presse sur les résultats annuels du groupe qu’il préside, Antoine Bouvier a pu afficher toute sa satisfaction.  « Avec 4,1 milliards d’euros de prises de commandes en 2014, en légère progression par rapport au niveau remarquable déjà atteint en 2013, MBDA est revenu sur une trajectoire de croissance » a-t-il expliqué en substance.

En dépit des réductions de budget dans les pays domestiques, Antoine Bouvier avait fixé à ses troupes l’objectif de revenir à la croissance en optant pour une stratégie audacieuse, qui semble aujourd’hui payer : utiliser les budgets nationaux pour préserver les investissements dans les programmes nouveaux et rechercher à l’export les débouchés pour les productions. Cette stratégie, qui a permis de préserver la base industrielle du missilier, s’avère aujourd’hui payante avec un carnet de commande qui repart à la hausse et dépasse à présent les 12,6 milliards d’euros, soit plus de quatre ans de production. Et l’année 2015 devrait prolonger ce renouveau avec des opportunités appréciables, à commencer par le  contrat Rafale en Egypte. Antoine Bouvier le qualifie de « l’un des plus importants de ces dernières années ». Ce contrat, précise-t-il également, « vient au bon moment et lève les incertitudes qui pouvaient peser sur le plan de charge à l’horizon 2016-2017 ».

L’année 2015 se poursuivra avec notamment le développement des missiles MMP, ANL et Aster Block 1NT et bien entendu quelques compétitions essentielles comme en Pologne ou en Turquie pour la fournitures de défense anti-missile ou, plus discrètes, dans les pays du Golfe. Antoine Bouvier s’attend donc à de fortes prises de commandes en 2015, doublées d’un niveau élevé de livraison et un chiffre d’affaire de l’ordre de 3 milliards d’Euros. Des voyants qui sont au vert pour MBDA et en ricochet pour l’ensemble de la filière missile française forte d’environ 10.000 personnes à ce jour.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.