Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Sciences

Mars dans la tourmente

Assemblage d’images effectuées par la sonde américaine MRO © NASA/JPL-Caltech/MSSS

Depuis le 31 mai, une tempête de poussière « mondiale » sévit sur la planète rouge, la plus épaisse jamais enregistrée par les scientifiques. Une formidable opportunité pour les météorologues planétaires.

Les tempêtes de poussière sont fréquentes sur Mars, se produisant en toutes saisons, et certaines peuvent se développer à l’échelle de la planète, toutes les 3 ou 4 années martiennes (6 à 8 années terrestres), et durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

La dernière tempête géante remonte à 2007, et celle qui fait rage aujourd’hui s’est levée il y a une semaine et demi. Elle s’étend désormais sur 35 millions de kilomètres carrés (environ un quart de la planète), et c’est la plus épaisse que les astronomes aient pu observer à ce jour.

Situé au cœur de la tourmente, l’increvable rover Opportunity (MER B, en service depuis début 2004), a ainsi dû suspendre ses activités le 9 juin, et n’est aujourd’hui plus alimenté par les rayons du Soleil...

 

Trois sondes de la Nasa aux premières loges.

En revanche, la tempête offre un spectacle inédit aux trois sondes américaines actuellement sur orbite martienne (Mars Reconnaissance Orbiter, 2001 Mars Odyssey et Maven). Ceci a fait dire à Jim Watzin, le directeur du programme d'exploration martien de la Nasa : « C'est la tempête idéale pour la science martienne ».

De son côté, le rover Curiosity (distant d’Opportunity de 140° de longitude, pratiquement à l’opposé de Mars) a noté une forte augmentation de la poussière dans son environnement et sur son horizon.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.