Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Hélicoptères civils

MAKS 2017 : La Chine commande dix hélicoptères russes

L'Ansat, hélicoptère léger développé par "Russian Helicopters". © Russian Helicopters

C'est une bonne nouvelle pour le consortium "Hélicoptères de Russie" (Russian Helicopters). Trois contrats ont été signés à l'occasion du salon MAKS de Moscou avec United Helicopters International Group pour la livraison de 10 hélicoptères.

D'ici 2018, 5 hélicoptères légers Ansat dans leur version médicale, 3 Mi-171 dans leur version de transport et deux Ka-32A11VS dans une version de lutte contre les incendies vont être livrés à l'opérateur chinois. Les Ka-32 seront les premiers appareils livrés. 

"Helicoptères de Russie" est une filiale du groupe d'état Rostec et aussi un consortium regroupant les principaux constructeurs d'hélicoptères russes tel que Mil et Kamov (Pour la conception) et les usines Ulan-Ude, Kazan helicopters ou Rostovertol.

En plus des hélicoptères militaires et/ou lourds datant de la période soviétique (Mi-24, Mi-28, Ka-52, Ka-32, Mi-8, M-26…), "Hélicoptère de Russie" développe une nouvelle game d'appareils correspondant aux catalogues des constructeurs occidentaux. C'est le cas de l'hélicoptère léger Ka-226T (Equipé de moteurs Safran), de l'Ansat (Hélicoptère léger multi rôles) ou encore du Ka-62 (Aussi équipé de moteurs français). Cependant contrairement à leur concurrents occidentaux, ces appareils ne sont pas certifiés aux normes civiles européennes ou américaines. L'Asie, l'Afrique ou encore l'Amérique Latine restent donc les principales débouchées pour les voilures tournantes civiles russes. 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.