Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de combat Actualité Défense

Les T-45 Goshawk de l'US Navy reprendront les vols en juillet

Les pilotes et élèves-pilotes de T-45 Goshawk de l'US Navy ont connu des problèmes réccurents d'hypoxie. La reprise des vols devrait s'effectuer début juillet. © US Navy

Les T-45 de l'US Navy ont été sousmis à des restrictions de vol depuis l'apparition de phénomènes d'hypoxie chez les pilotes et élèves pilotes.

Depuis le début d'avril 2017 au moins, les T-45 Goshawk de l'US Navy connaissent des problèmes récurrents. Le système d'alimentation en oxygène des pilotes s'est avéré défectueux et ces derniers ont présenté des symptomes de d'hypoxie, ce qui a entraîné des restrictions de vol, avec un plafond au cours des évolutions fixé à 5 000 pieds (1 500 m) et un facteur de charge ne devant pas excéder 2 g.

Ce seront d'abord les instructeurs qui reprendront les vols début juillet, afin de s'assurer que les performances du système Obogs (On-Board Oxygen Generator System, système de génération d'oxygène à bord) sont correctes et ne mettent pas en danger la vie des élèves-pilotes.

"Après un mois d'utilisation d'un masque à oxygène modifié et une configuration d'alimentation contournant l'Obogs, de nouvelles mesures ont été mises en place. Elles nous donnent confiance pour redémarrer les vols en toute sécurité avec cet équipement", a commenté le vice-amiral Mike Shoemaker, Commander, Naval Air Forces au cours d'une visite de la base aéronavale de Kingsville, au Texas.

De nouvelles mesures de maintenance ont été établies afin de s'assurer que le système ne contient pas de résidus gazeux ou autres particules, qu'il fonctionne correctement avant le début de chaque vol. Les instructeurs feront début juillet des vols d'exploration de la nouvelle configuration obogs, avant de briefer les pilotes et élèves-pilotes. Ces derniers effectueront de leur côté une série de vol de réaccoutumance au T-45 avant de reprendre leur formation là ou ils l'avaient temporairement arrêtée.


 

 

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.