Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Les NH-90 belges cloués au sol

La Belgique devrait récuperer un NH-90 en février et un autre en mars. © Malek Azoug

Les nouveaux hélicoptères NH-90 de la Défense belge seront tous les quatre cloués au sol dès la semaine prochaine. Les Caïman doivent prendre la relève des anciens Sea King en 2019, notamment pour les opérations de sauvetage en mer. Mais les appareils pourraient rester indisponibles pendant un an et demi en raison d'un radar défectueux. « Déjà à la livraison, il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond », a indiqué le commandant de la Composante Air de l’Armée belge, le général Frederik Vansina. Trois des quatre appareils ne disposaient pas du radar performant souhaité. L'hélicoptère semblait en outre présenter quelques maladies de jeunesse et, d'après le personnel, il arrivait que le radar s'éteigne ».

Le radar de trois Caïman doit donc être réparé par le fabricant. Initialement prévue pour une période de trois à six mois, cette mise à jour pourrait toutefois prendre plus de temps dans la mesure où un certain nombre d’appareils d’autres pays sont également concernés, notamment aux Pays-Bas et en Allemagne. De telle sorte que chaque hélicoptère pourrait être hors d'usage pendant un an et demi. Comble de malchance, le quatrième NH-90 belge est également cloué au sol pour des opérations d’entretien.

En attendant, la sécurité en mer du nord sera assurée par les 3 Sea King restants (en service depuis 40 ans), ainsi que par la France et la Grande-Bretagne avec lesquelles la Belgique a signé des accords.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.