Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense Actualité Systèmes

Les exportations américaines en augmentation

Les exportations de 2012 avaient été largement tirées par le contrat saoudien portant sur 84 F-15. © Boeing

Les exportations militaires américaines ont enregistré une progression de 33% sur l'année fiscale 2018.

L'agence américaine de coopération en matière de défense et de sécurité (DSCA) a révélé le 10 octobre que les Etats-Unis avaient exporté pour 55,6 Md$ d'équipements de défense au cours de l'année fiscale 2018. Une augmentation de 33% en comparaison à 2017. Cette hausse massive serait en partie due à la révision des procédures d'exportation, lesquelles auraient été facilitées. Une nouvelle politique encadrant les contrats militaires a ainsi été adoptée en avril dernier. Par ailleurs, la volonté politique de soutenir les ventes d'armement a été plus importante cette année. « L'administration Trump a donné au Pentagone et au département d'Etat son feu vert pour vendre plus et plus vite », rapporte ainsi la DSCA.

Si l'année 2018 représente une progression considérable en comparaison à 2017, l'année record reste 2012. Il y a six ans, les exportations militaires avaient ainsi représenté 69,1 Md$. Les ventes avaient alors été largement portées par l'Arabie Saoudite. La monarchie du golfe avait ainsi passé commande pour 84 F-15, une vente estimée à 40 Md$.

Les responsables américains se sont félicités de cette progression des exportations. Selon eux, la tendance devrait perdurer comme le laisse à penser les différents contrats en cours de négociations. 70 négociations pour des ventes d'armements ont ainsi débuté au cours de l'année 2018 qui, si elles se concrétisent, participeront à l'accroissement des exportations. Parmi celles-ci, on peut noter « la demande saoudienne pour le système THAAD (15 Md$) et la demande polonaise pour des batteries PAC-3 destinées au Patriot (10,5 Md$) », rapporte la DSCA. Si elles se concrétisent, ces ventes seront prises en compte pour les résultats de l'année fiscale 2019, qui s'étend du 1 octobre 2018 au 30 septembre 2019.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.