Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions de transport Actualité Défense

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni signent un accord pour la flotte de C-17 britannique

Les Etats-Unis se chargeront du soutien de la flotte de C-17 britanniques. © UK MoD

Le 17 février, le ministère de la Défense britannique a annoncé avoir signé un accord avec les Etats-Unis portant sur le soutien de la flotte de C-17A Globemaster III.

Cet accord entre les Etats, qui passe par la procédure FMS (Foreign Military Sales), représente un investissement de 260M£. Il permettra de soutenir et de maintenir la flotte de huit C-17 de la Royal Air Force (RAF). Dans ce cadre, les Etats-Unis s'engagent à fournir au Royaume-Uni des pièces de rechange. A travers Boeing, ils participeront aux opérations de maintenance et à l'amélioration des systèmes de l'appareil afin d'accroître sa fiabilité. En parallèle, les équipages de la RAF et les mécaniciens chargés de la maintenance seront formés afin de se familiariser avec les éléments techniques de l'appareil.

Ce contrat a été signé pour quatre ans et s'étendra jusqu'en 2022. Il prend la suite d'accords d'ores et déjà passés entre les deux pays à la suite de l'entrée en service du C-17 au sein de la RAF en 2001. Depuis leur arrivée, les C-17 ont démontré leur utilité pour les missions de transport de la Royal Air Force. Ils participent ainsi aux opérations militaires et ont été engagés, l'été dernier, aux Etats-Unis, en soutien des sinistrés de l'ouragan Irma. « Nos géants C-17 acheminent tout, des équipements lourds jusqu'aux troupes armées, partout à travers le globe. Cet accord permet de les conserver dans les airs durant la prochaine décennie et démontre notre leadership, aux côtés de nos alliés américains, dans la conduite de missions d'aide humanitaire et d'opérations visant à assurer la sécurité », s'est réjouit le ministre de la Défense Gruto Bebb. Les C-17 ont ainsi la capacité d'emporter jusqu'à 77 tonnes de fret, soit l'équivalent de 3 hélicoptères d'attaque Apache.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.