Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Avions commerciaux Actualité Constructeurs Actualité Industrie

Les A220 rejoignent la famille moyen-courrier Airbus

Les Bombardier CS100 et CS300 ont été rebaptisés Airbus A220-100 et A220-300 © Airbus

Rebaptisés A220-100 et A220-300, les Bombardier C Series CS100 et CS300 sont désormais complètement intégrés à la famille de moyen-courriers Airbus. Avec des contrats à venir très vite, histoire de marquer le coup sur les plans commerciaux et marketi

Officiellement intégrés au catalogue Airbus depuis le 1er juillet dernier, les Bombardier C Series CS100 et CS300 sont désormais rebaptisés A220-100 et A220-300 au sein de la famille de moyen-courriers Airbus. Offrant des capacités respectives de 100-135 et 130-160 sièges, les deux nouveaux membres viennent ainsi compléter une gamme qui couvre désormais le segment des 100 à 240 sièges. Les deux "petits nouveaux" ont également plusieurs points communs avec les autres membres de la famille Airbus moyen-courriers: un motoriste, Pratt & Whitney, qui est en source unique pour les A220 mais aussi proposé sur les A320, une section de fuselage très proche qui permet d'offrir aux passagers un confort similaire en terme de largeur sièges et de rangement bagages. Les A220 prennent cinq passagers de front contre six pour les A320.

David Dufrenois, en charge des ventes des A220 au sein de la société CSALP qui regroupe Airbus, Bombardier et le gouvernement du Québec, estime le marché mondial pour les A220 et l'A319neo à environ 7200 avions neufs sur les 20 prochaines années. Une demande mondiale qui sera à 40 % générée par le marché nord-américain. D'où l'importance de la deuxième chaîne d'assemblage qui sera installée à Mobile en Alabama et qui partagera avec celle des A320 l'atelier de peinture et le centre des livraisons. La pose de la première pierre de la chaîne d'assemblage des A220 devrait intervenir au début de 2019, voire même à la fin de cette année. "L'enjeu est aussi d'être en capacité d'augmenter les cadences à Mirabel et Mobile pour livrer au plus vite nos clients et ceux à venir", souligne Rob Dewar, responsable services clients et ingénierie chez CSALP.

Le volet industriel est clairement la priorité. Viendront après les travaux d'affinage pour donner encore plus de cohérence à l'offre produits et commerciale : les modalités de la formation de transition pour les pilotes entre A220 et A320 ainsi que l'adoption de certains éléments du concept Airspace pour la cabine passagers. "Il y a déjà des points communs mais en effet cela fait partie du plan", commente Christine de Gagné, directrice du marketing cabine chez CSALP.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.