Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Salons

Le spatial mondial réuni à Brême

Installation d'une maquette de 17 m de haut à l'entrée du Centre de congrès de Brême, quelques jours avant l'IAC 2018 © Frank Koch / ArianeGroup Holding

Le Congrès international d’astronautique se tient toute la semaine à Brême, en Allemagne. Il remporte un succès inédit.

Le nombre de sujets proposés pour les sessions techniques du 69e International Astronautical Congress (IAC) laissait pressentir un record de fréquentation : 4 336 résumés de présentations avaient été examinés lors des réunions préparatoires (Spring Meetings) qui se sont tenues en mars dernier à Paris, et 2 120 d’entre eux avaient été retenues.

Ce sont finalement près de 6 400 délégués, ingénieurs, scientifiques, universitaires, étudiants, industriels et dirigeants ou représentants d’agences du monde entier, qui ont été accueillis à Brême, en Allemagne, le 1er octobre, pour le premier jour du Congrès, qui doit durer jusqu’au 5 octobre.

« Mais nous avons parié avec Jean-Yves Le Gall [président de la Fédération internationale d'astronautique (IAF)] que nous atteindrons 10 000 participants l’an prochain à Washington, D.C., pour le 70e IAC, a déclaré Jim Bridenstine, le nouvel administrateur de la Nasa, lors de la traditionnelle table ronde des chefs d’agence organisée en ouverture du Congrès. Croyez bien que nous mettrons tout en œuvre aux États-Unis pour parvenir à ce résultat ! »

 

Brême, Mascot et Alexander Gerst sous les projecteurs.

Placé sous le thème « Involving Everyone » (impliquer tout le monde), l’IAC est cette année l’occasion de mettre en avant l’espace allemand, avec une forte présence sur la zone d’exposition de l’agence nationale (DLR), du Centre de technologies appliquées à l'espace et la micropesanteur de l’Université de Brême (Zarm), et des industriels basés à Brême, Airbus Defence and Space, ArianeGroup, OHB et sa filiale MT Aerospace. Au total, environ 140 sociétés, institutions et associations, issues de plus de 60 pays, tiennent un stand présentant leur activité.

La journée grand public, qui intervient généralement le dernier jour du Congrès, a été avancée au 3 octobre, jour férié en Allemagne (célébrant la réunification de 1990). Des milliers de visiteurs de tous âges ont ainsi pu suivre les premières images de la descente de la sonde franco-allemande Mascot sur l’astéroïde Ryugu, puis assister à une liaison vidéo en direct avec l’astronaute allemand Alexander Gerst depuis la Station spatiale internationale.

 

L’IAC à Paris en 2021 ?

A la fin du Congrès, l’Assemblée générale de l’IAF devra désigner la ville d’accueil de l’IAC 2021, après l’IAC 2019 à Washington et l’IAC 2020 à Dubai. Deux candidats sont aujourd’hui en lice : Paris et Venise.

L'IAC 2018 est organisé par l’IAF, l'Académie internationale d'astronautique (IAA) et l'Institut international de droit spatial (IISL), avec le concours du Zarm.

www.iac2018.org

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.