Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

Le satellite SGDC prêt au départ pour la Guyane

Le satellite SGDC en salle blanche chez Thales Alenia Space le 3 février dernier. © P.-F. Mouriaux/Air & Cosmos

Le 3 février, les représentants de la presse ont été invités à voir le satellite de télécommunications brésilien SGDC dans les salles blanches de l'usine d'assemblage de Thales Alenia Space, à Cannes, avant son transfert vers la Guyane.

Le satellite SGDC (Geostationary Defense and Strategic Communications - satellite géostationnaire de défense et de communications sécurisées) est un satellite de télécommunications dual construit par Thales Alenia Space pour le Brésil.
Le contrat, estimé à plus de 400 M€, avait été passé en décembre 2013 avec l'opérateur Visiona, société commune entre Telebras et Embraer. Il s’inscrit à la fois au cœur du plan spatial de l'agence spatiale brésilienne AEB, et du plan stratégique du Ministère de la Défense brésilien.
Il comprend la construction du satellite SGDC, mais aussi la fourniture d'un système sol global, et d'un vaste programme de soutien transfert de technologies : installation d'une entité Thales Alenia Space Brazil dans le parc technologique de San José dos Campos, accueil de plus de 30 ingénieurs brésiliens à Toulouse et Cannes, contrats de sous-traitance avec plusieurs sociétés brésiliennes, et création d'une académie spatiale nationale.

Lancement le 21 mars.
Basé sur la plateforme Spacebus 4000 et doté d'une puissance de 9 kW, le satellite SGDC emportera 40 transpondeurs en bande Ka pour le Ministère des télécommunications, ainsi que 5 relais en bande X pour le Ministère de la Défence brésiliens. D'une masse de 5 754 kg, il sera placé au-dessus Brésil, à 75°W.
Son transfert entre l'usine d'assemblage de Cannes et Kourou est prévu pour le 13 février, pour un lancement le 21 mars prochain depuis le Centre spatial guyanais, à l'aide d'un lanceur Ariane 5 ECA d'Arianespace.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.