Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Satellites

Le satellite SES 14 prêt au départ pour la Guyane

Préparatifs du satellite pour des essais en radiofréquences chez Intespace © D. Marques/Airbus

SES 14, le troisième satellite tout électrique construit par Airbus Defence and Space, va prochainement quitter Toulouse pour rejoindre le Centre Spatial Guyanais. Il devrait être lancé le 25 janvier par une Ariane 5 ECA.

Commandé en février 2015 à Airbus Defence and Space, le satellite tout électrique SES 14 (4,2 t) de l'opérateur luxembourgeois SES sera expédié vers la Guyane le 21 décembre, pour un lancement un mois plus tard, lors de la mission VA 241 d'Arianespace, aux côtés du satellite émirati Al Yah 3 (3,5 t).

Monté sur la plateforme Eurostar E3000 EOR (Electric Orbit Raising), le satellite embarquera une charge hybride en bandes C et Ku, à la fois pour la télévision (DTH) et le transfert de données en (HTS), pour les Amériques et l'Atlantique Nord.

SES 14 accueille également le spectrographe Gold (Global Scale Observations of the Limb and Disk) de la Nasa. Son objectif est de fournir des spectres dans l'ultraviolet lointain de la région située à la frontière entre l'atmosphère terrestre et l'espace, afin de déterminer la manière dont les orages magnétiques modifient la température et la composition de la thermosphère terrestre.

 

30 ans de mission.

Prévu dès le départ pour une durée de vie contractuelle de 17 ans, son passage du lanceur Falcon 9 à Ariane 5 ECA lors de l'inversion des missions SES 12 et 14 (après la perte d'un tiers des capacités du satellite NSS 806 que SES 14 doit remplacer sur la position 47,5° W) permet désormais d'espérer un fonctionnement de 30 ans.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.