Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Défense

Le premier radar Searchmaster de série sort d'usine

Le radar Searchmaster sera intégré sur quinze ATL-2 de la Marine Nationale © Thales

Thales a annoncé la sortie d'usine en mars 2017 du premier radar Searchmaster. Le système a été accepté par un client export non dévoilé. Rappelons qu'en mars 2016, un Memorandum of Understanding (MoU) avait été signé avec le Qatar pour l'acquisition de ce système. Thales précise par ailleurs que "la production de série du radar multi-rôle a été lancée en 2016 sur son nouveau Campus à Bordeaux."

Le Searchmaster est destiné à la surveillance maritime.  Selon Thales, il s'agit du seul radar au monde capable d'effectuer à la fois des missions de lutte anti sous-marine, lutte au dessus de la surface, surveillance maritime, surveillance terrestre et soutien aérien tactique, le tout sans compromis. C'est à dire avec un niveau de performance égal pour l'ensemble des missions. Thales met également en avant la légèreté du radar qui ne pèse que 80 kg.

Le Searchmaster met en oeuvre une antenne AESA dérivée de celle du radar RBE2 AESA du Rafale. Le radar effectue une rotation rapide à 360°. Emétant en bande X, sa portée annoncée est de 200 nautiques (Environ 400 km). Selon Thales, le Searchmaster peut poursuivre simultanément 1 000 pistes.

Le Searchmaster a été développé en partie sur fonds propres par Thales avec des financements apportés également par la Direction Générale de l'Armement.  En effet, le nouveau radar "5 en 1" équipera les avions de patrouille maritime ATL-2 de la Marine Nationale dans le cadre de leur programme de revalorisation. Le radôme qui abrite actuellement le radar Iguane sera conservé ainsi que l'interface mécanique de l'ancien système.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.