Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Espace Actualité Sciences

Le James Webb Telescope de la Nasa est prêt

Inspection du miroir principal du JWST à l'aide d'une lumière blanche. © NASA/Chris Gunn

L'assemblage du successeur du Hubble Space Telescope est terminé. D'une valeur de 8,7 Md$, il sera lancé en octobre 2018 par une Ariane 5.

Baptisé du nom de James E. Webb (1906-1992), qui fut le deuxième administrateur de l'agence spatiale américaine entre 1961 et 1968, le prochain télescope spatial américain doit remplacer en octobre 2018 le vaillant Hubble Space Telescope (HST). En service depuis avril 1990, Hubble avait été soigné de sa « myopie » en décembre 1993, puis entretenu par quatre autres missions de la navette spatiale américaine entre 1997 et 2009. Alors que Hubble travaillait dans la lumière visible, l'ultraviolet et le proche infrarouge, le James Web Space Telescope (JWST) sera uniquement dédié à l'observation dans l'infrarouge. Grâce à son miroir principal, composé de 18 miroirs hexagonaux et trois fois plus grand que celui de Hubble (6,5 m contre 2,4 m), le JWST, pourtant plus léger (6,2 t contre 11 t), sera cent fois plus puissant.

Le nouvel instrument a été développé avec le concours de l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale canadienne. Son assemblage au centre Goddard de la Nasa à Greenbelt, dans le Maryland, au Nord-Est de Washington, vient de s'achever. Son lancement vers le point de Lagrange L2 (à 1,5 million de kilomètres de la Terre, du côté opposé au Soleil) sera assuré depuis la Guyane par une Ariane 5 ECA d'Arianespace. La pression sera grande : le coût du JWST est estimé à 8,7 Md$...

D'ici là, le télescope doit encore subir une batterie de tests afin de vérifier sa solidité et sa capacité à résister à un lancement.

 

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.