Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Aviation Civile

Le groupe Edeis reprend l'aérodrome d'Aix-les Mille

L'aérodrome d'Aix-Les Mille est ouvert à l'aviation privée et d'affaires. © Provence Aviation

Le groupe d'ingénierie et de gestion des infrastructures continue de renforcer son portefeuille d'aéroports avec la reprise de l'aérodrome d'Aix-les Mille.

Le groupe Edeis continue d'étoffer son portefeuille d'aéroports et d'aérodromes. Il vient de se voir confier la gestion de l'exploitation de l'aérodrome d'Aix-Les Mille via une convention de concession sur une durée de 45 ans. Avec cette concession, le groupe Edeis "assurera, sans recours à des fonds publics, l'entretien, la maintenance, le renouvellement et le développement des infrastructures" avec notamment la création d'une aérogare adaptée à l'aviation d'affaires ainsi que la valorisation "du foncier disponible sur l'emprise aéroportuaire". L'aviation d'affaires est d'ore et déjà présente sur l'aérodrome d'Aix-Les Mille mais l'activité d'aviation légère et de loisirs reste majoritaire avec une dizaine d'aéroclubs.

Pour autant, l'aérodrome regroupe aussi des activités aéro-industrielles et de construction d'aéronefs : la compagnie aérienne TwinJet, l'atelier de maintenance Kerozen et le constructeur d'hélicoptères Guimbal. Mais, le projet de développement du site "prévoit la commercialisation de bureaux et entrepôts pour des entreprises de tous les secteurs d'activités", indique le groupe Edeis. Créé en décembre 2016 par le fonds Ciclad et la société de participation Impact Holding, le groupe Edeis avait réalisé une entrée fracassante dans le monde de l'aéroportuaire français avec la reprise des actifs de la société canadienne SNC-Lavalin dont 18 aéroports et aérodromes en incluant celui de Mayotte.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.