Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Industrie

Le coup de pouce du Gifas à l'Enac

Cérémonie de remise des diplômes ingénieurs Enac. © Enac

Le Gifas, le groupement professionnel des industriels de la filière aérospatiale et de défense, a décidé d'aider financièrement l'Ecole nationale de l'aviation civile (Enac) dans sa politique d'échanges internationaux. Par le biais d'une convention de mécénat, signée par Marwan Lahoud, président du Gifas, et Marc Houalla, directeur de l'Enac, l'école va pouvoir mettre en place et développer ses formules de bourses aux étudiants.

Outre l'importance du soutien financier du Gifas, la nouveauté de la convention est la remise de bourses "import" destinées à attirer les meilleurs étudiants internationaux dans les différentes formations Enac. D'un montant maximum de 6 000 euros, ces bourses seront attribuées de 20 à 30 lauréats étrangers qui pourront ainsi "s'inscrire dans de bien meilleures conditions dans un Master, un Mastère spécialisé ou encore au sein du cursus ingénieur Enac".

Les lauréats seront sélectionnés "selon des critères académiques et selon leur projet professionnel principalement". Le jury, composé de membres de l'Enac et du Gifas, "prêtera également attention à leur implication associative, culturelle, sportive ou encore à leur niveau de français". Avec également le souhait de "féminiser, dans la mesure du possible, la population des bénéficiaires".

Les bourses "export", quant à elles, destinées à favoriser le départ à l'étranger d'étudiants méritants. Le dispositif existe déjà depuis trois ans grâce aux dons de donateurs individuels et d'entreprises mécènes. Néanmoins, le don du Gifas donne au dispositif une plus grande ampleur. D'un montant s'échelonnant de 1 500 à 8 500 euros, ces bourses "export" ont pour objectif de "favoriser le séjour international des élèves ingénieurs de l'Enac aux ressources les plus modestes, en 3ème année de leur cursus, qu'il s'agisse d'un double-diplôme, d'un échange académique simple ou d'un stage en entreprise ou en laboratoire d'université".

Le premier critère de sélection des lauréat(e)s est leur situation sociale. Le mérite académique et l'implication associative sont également examinés par le jury de sélection, auquel le Gifas participe. "C'est afin d'accompagner l'attractivité internationale des grandes écoles aéronautiques françaises, dimension essentielle pour satisfaire aux besoins en compétences de l'industrie aéronautique et spatiale, que le Gifas a choisi de soutenir l'Enac", souligne Marwan Lahoud, président du Gifas.

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.