Logo Air & Cosmos

1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Actualité Armées Actualité Défense

Le contre-amiral Guillaume Goutay prend la tête de l'aéronautique navale

Une cérémonie de passation a eu lieu sur la base d'aéronautique navale de Hyères. © Marine nationale

Jeudi 28 septembre, le contre-amiral Guillaume Goutay a été nommé à la tête de la force de l'aéronautique navale. Il prendra ses fonctions le 1er octobre prochain et remplacera le vice-amiral Bruno Thouvenin.

Le contre-amiral Guillaume Goutay, qui a réalisé 2 800 heures de vol, évolue dans la marine nationale depuis 1993. Cette année-là, il est « breveté pilote d'hélicoptères de l'aéronautique navale », rapporte le Ministère des Armées. Après avoir volé au sein des flottilles embarquées 36F et 31F, il devient en 1999 « le commandant en second puis le commandant » de la flottille 36F. En 2010, il rejoint le Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) « Dixmude » dont il sera le commandant. « De 2014 à 2017, il est adjoint Marine et chef de la cellule « territoire national » au cabinet du ministre de la Défense ».

L'aéronautique navale correspond donc au cœur de métier du contre-amiral Guillaume Goutay. Cette composante aérienne de la Marine mène de nombreuses missions dans les airs, permettant « la projection de puissance depuis la mer et la maîtrise de l'espace aérien au-dessus de la mer », explique la Marine Nationale.

La force aéronautique navale opère, dans le cadre de ses missions de nombreux aéronefs. Au sein du groupe aérien embarqué, on retrouve des avions de chasse (42 Rafale Marine) et des avions de guet aérien (3 E2C Hawkeye). Pour les missions de patrouille, de surveillance et d'intervention maritime, l'aéronautique navale a recours à des avions de patrouille (22 ATL2), des avions de surveillance et d'intervention maritime (8 Falcon 50M et 5 Falcon 200 Gardian) et des avions de liaison et d'entraînement (6 Falcon 10 et 11 Xingu). Enfin la composante hélicoptère s'articule autour de 19 Caïman Marine, de 16 Panther, de 16 Lynx, de 11 Dauphin et de 19 Alouette.

Les forces aériennes de la Marine joue un rôle essentiel dans la protection des bâtiments. Elles se doivent de remplir cinq fonctions stratégiques, à savoir « connaître et anticiper », « prévenir », « protéger », « intervenir » et « dissuader ».

Mots Clés :

A lire également

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.